Ginkgo Biloba

2 résultats affichés

Gingko Biloba

Origine et histoire du ginkgo biloba

Le mot latin ginkgo vient du japonais antique ginkgō, en chinois contemporain le mot ginkgo signifie « abricot d’argent ». Le mot biloba fait référence aux feuilles qui sont divisées en deux lobes.

Le ginkgo biloba également connu sous le nom d’arbre à 40 écus, est considéré comme la plus ancienne famille d’arbres répertoriée. Il s’agit d’une« espèce-relique » ou « fossile vivant » car il est compté parmi les arbres dont la morphologie est similaire à celle des espèces éteintes.En effet, le ginkgo biloba serait apparu plusieurs millions d’années avant les dinosaures, soit il y a plus de 270 millions d’années !

Le ginkgo biloba fut naturalisé en Chine notamment dans les monts Tianmushan, plus tard vers le XIIe siècle il arriva au Japon et en Corée. Dans son mémoire publié en 1712, Engelbert Kaempfer médecin botaniste Allemand décrit le ginkgo biloba. Il était alors le premier européen à le décrire et Il aurait contribué à la plantation du premier ginkgo Européen.

Il  fallut attendre 1778 et 1795 pour que les deux premiers ginkgos biloba français soient plantés. Respectivement au jardin des plantes de Montpelier et au jardin des plantes de Paris.Aujourd’hui ces deux arbres sont toujours en vie !

Le ginkgo biloba fait partie des plantes exceptionnelles. Elle a non seulement résisté à l’explosion de la bombe atomique d’Hiroshima en 1945, mais un ginkgo biloba planté à environ un kilomètre de l’hypocentre de l’explosion a également survécu. Les recherches scientifiques ultérieures ont révélé la résistance du ginkgo biloba aux agents mutagènes.

De nos jours, le ginkgo biloba est largement cultivé en Europe, au Japon, en Corée ainsi qu’aux États-Unis. Il est utilisé dans la médecine traditionnelle chinoise depuis l’antiquité (2600 ans avant notre ère) pour traiter l’asthme et la bronchite.

La feuille de ginkgo est le symbole de la ville de Tokyo (Japon). Le ginkgo biloba est aussi considéré comme l’arbre fétiche de la ville de Weimar en Allemagne. La feuille représente également l’amour et les bijoux.

Description du ginkgo biloba

Le ginkgo biloba est une plante bien particulière, la seule issue de la famille des Ginkgoacées. C’est un arbre de taille variable, généralement entre 20 et 30 mètres de haut, et sa durée de vie est très impressionnante. Le ginkgo peut vivre plusieurs siècles, celui du jardin botanique de l’Université du Tōhoku (Japon) est âgé de 1250 ans.

L’écorce du ginkgo change d’aspect au fil du temps, elle est lisse à l’état jeune  puis se fendille et se craquelle en vieillissant, et sa couleur varie du brun au gris.En vieillissant Le tronc est couvert d’excroissances appelées tchitchis, c’est-à-dire poitrines ou seins parles japonais.

Les feuilles du ginkgo sont uniques, dans la mesure où elles n’ont pas de nervure médiane contrairement à la majorité des feuilles. Toutefois, elles sont chacune divisées en deux lobes et mesurent entre 5 à 15 cm de long. Le ginkgo biloba donne des fruits ayant l’aspect de l’œuf.

Le ginkgo a peu d’exigences quant à la qualité du sol, toutefois il apprécie les terres fraîches siliceuses ou argilo-siliceuses.

Feuille Gingko Biloba

Composition et valeur nutritionnelle du ginkgo biloba

Les feuilles de ginkgo étant les plus utilisées, elles contiennent principalement

  • Les flavonoïdes ;
  • Les lactones terpéniques : les ginkgolides, les bilobalides ;
  • Les terpènes : triterpènes, caroténoïdes, polyphénols, sesquiterpènes, monosesquiterpènes, terpènes trilactones ;
  • Les lactones sesquiterpènes ;
  • La quercétine.

Propriétés du ginkgo biloba

Les propriétés du ginkgo biloba sont les suivantes :

  • Antioxydant : le ginkgo ralenti le vieillissement cellulaire en luttant contre les radicaux libres.
  • Améliore les fonctions cognitives : le ginkgo favorise l’action des neurotransmetteurs et donc facilite la transmission d’influx nerveux. Il améliore ainsi, la mémoire et concentration.
  • Augmente le débit sanguin cérébral : ce qui permet une meilleure oxygénation cérébrale.
  • Antiagrégant plaquettaire et anticoagulant : le ginkgo biloba empêche la formation de thromboses ou de caillots et fluidifie le sang.
  • Prévient les maladies cardiovasculaires
  • Réduit les problèmes de vue
  • Soulage du syndrome prémenstruel
  • Détoxifiant : réduit la toxicité de l’iode radioactif et de la doxorubicine (médicament anticancéreux).
  • Protège et répare la peau : en application externe le ginkgo biloba a d’intéressantes propriétés anti-inflammatoires, stimulantes et antioxydantes. Il facilite aussi la cicatrisation.
  • Régule le métabolisme du glucose
  • Autres : expectorant et sédatif, aphrodisiaque

Gingko Biloba bio

Bienfaits et vertus du ginkgo biloba

Les vertus du ginkgo biloba sont nombreuses, il a un effet puissant en cas de :

  • Manque de concentration et problèmes de mémoire, troubles de l’attention, anxiété, vertiges, dépression, confusion, étourdissements, maux de tête ;
  • Démence, schizophrénie, maladie d’Alzheimer (début), dyskinésie tardive ;
  • Vitiligo, maladie de Raynaud, jambes lourdes, varices, œdèmes des membres inférieurs, hémorroïdes ;
  • Brûlure, ecchymose, ulcères, couperose, engelures ;
  • Glaucome, rétinopathie, acouphènes ;
  • Claudication intermittente ;
  • Dysfonctions sexuelles.

NB : Il est à noter qu’aucune étude n’a prouvé jusqu’ici l’efficacité du ginkgo biloba sur le coronavirus dont le virus est à l’origine de la pandémie de COVID-19

Sélection des meilleurs produits Gingko Biloba

Modalités d’utilisation et posologie du ginkgo biloba

  • Le ginkgo biloba figure parmi les plantes utilisée dans la médecine traditionnelle chinoise depuis la nuit des temps. A priori, on estime qu’il s’agit des plantes ayant des propriétés médicinales. Les graines et les noix de ginkgo sont utilisées dans la nourriture chinoise et japonaise. Le ginkgo grâce à ses feuilles, possède des propriétés ornementales.
  • Si vous éprouvez des difficultés à trouver des feuilles de ginkgo biloba, rassurez-vous. Il est disponible sous forme de complément alimentaire sur le marché, et une cure de ginkgo procure au corps des effets bénéfiques considérables.
  • Le ginkgo est disponible sous formes de capsules, d’ampoules, de gélules, d’extraits liquides et de comprimés. Il s’agit d’extraits de ginkgo standardisés ou normalisés, c’est-à-dire qu’ils contiennent 24 % de flavonoïdes et 6 % de ginkgolides-bilobalides. Néanmoins, il existe aussi des formes non standardisées tels que les extraits hydroalcooliques, des tisanes et des décoctions.
  • Il est recommandé de consommer 60 mg par jour d’extraits normalisés de ginkgodans un premier temps et d’augmenter progressivement les doses si le complément est bien toléré. Une cure de ginkgo biloba dure au moins 2 mois et dans certains cas jusqu’à 6 mois, car ses effets tardent à se manifester.
  • En cas de maladie dégénérative et de claudication intermittente: prendre 2 ou 3 fois, pendant les repas, 120 à 480 mg d’extrait normalisé de ginkgo par jour avec de l’eau.
  • Pour les extraits hydroalcooliques(teintures mères): prendre 20 à 40 gouttes d’extraits, mélangées avec de l’eau, 3 fois par jour.
  • Pour les tisanes et les décoctions: prendre 20 à 40 g de fleurs fraîches, ou 2 cuillères à café de fleurs séchées pour un litre d’eau. Boire une tasse, 3 fois par jour pour soulager les troubles de la circulation sanguine.

Associations du ginkgo biloba

Pour plus d’efficacité, le ginkgo biloba peut être utilisé en association avec la menthe poivrée, le thym, la gelée royale, la cannelle, le café vert, la chlorella, la rhodiola, le tribulus, le ginseng, la maca, la spiruline, le millepertuis, le curcuma, le gingembre, etc.

Précautions d’emploi du ginkgo biloba

Contre-indications du ginkgo biloba

En raison de sa propriété antiagrégante plaquettaire et anticoagulante, le ginkgo biloba est à déconseiller chez les personnes présentant des problèmes de coagulation (hémophilie) et les victimes d’accident vasculo-cérébral hémorragique.

Il est également contre-indiqué pour les femmes enceintes et allaitantes, les épileptiques et les personnes devant subir une opération chirurgicale.

Dans tous les cas demander l’avis de votre médecin avant de débuter une cure de ginkgo.

Effets secondaires du ginkgo biloba

La consommation du ginkgo biloba pourrait entrainer des maux de tête. La pulpe du fruit du ginkgo peut être responsable d’allergies cutanées (démangeaisons, urticaire).

D’autres effets secondaires sont très rarement observés, tels que

  • des étourdissements,
  • des troubles gastro-intestinaux mineurs, des nausées
  • une diminution de la pression artérielle.

Toxicité du ginkgo biloba

Les noix de ginkgo contiennent des substances pouvant être réellement toxiques voire mortelles lorsqu’elles sont consommées crues. Leurs feuilles en contiennent mais en quantité négligeable. Selon l’OMS l’extrait de ginkgo est probablement cancérogène.

Interactions du ginkgo biloba

Le ginkgo a un effet anticoagulant, il est donc fortement conseillé de ne pas l’associer avec d’autres plantes ayant les mêmes propriétés sans l’avis d’un professionnel.

Concernant les médicaments, les extraits normalisés de ginkgo peuvent interagir avec :

  • Les anticoagulants (warfarine, aspirine, ticlopidine), s’il ya surconsommation de l’extrait de ginkgo.
  • L’omeprazole (pansement gastrique), l’extrait de ginkgo réduit son effet.
  • Le trazodone (antidépresseur): l’extrait de ginkgo augmente son effet sédatif.
  • Le valproate et la carbamazépine (anticonvulsivants) : l’extrait de ginkgo diminue leur effet.
  • Le talinolol: son taux est augmenté chez l’homme après consommation d’extrait de ginkgo biloba.
  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (l’ibuprofène).

Conservation du ginkgo biloba

Pour conserver convenablement les compléments alimentaires à base de ginkgo biloba, lire attentivement les instructions lors de leur achat et respecter les recommandations inscrites.

Sources

  1. Rowin J, Lewis SL. Spontaneous bilateral subdural hematomas associated with chronic Ginkgo biloba ingestion. Neurology. 1996; 46: 1775 – 6.
  2. Kaur P, Chaudary A, Singh RD, Gopichand, Prasad R, Singh B. Spatial and temporal variation of secondary metabolite profiles in Ginkgo biloba leaves. Chemistry & Biodiversity. 2012; 9(2): 409 – 17.
  3. Suzuki E, Sato M, Takezawa R, Usuki T, Okada T. The facilitative effects of bilobalide, a unique constituent of Ginkgo biloba, on synaptic transmission and plasticity in hippocampal subfields. Journal of Physiology Sciences. 2011; 61(5): 421 – 7.
  4. Vellas B et al. Long-term use of standardized Ginkgo biloba extract for the prevention of Alzheimer’s desease (GuidAge): a randomized placebo-controlled trial. The Lancet Neurology. 2012. doi:10.1016/S1474-4422(12)70206-5.
  5. Kin BH, Kim KP, Lim KS, Kim JR, Yoon SH, Cho JY, Lee YO et al. Influence of Ginkgo biloba extract on the pharmacodynamic effects and pharmacokinetic properties of ticlopidine: an open-label, randomized, two-period, two-treatment, two-sequence, single-dose crossover study in healthy Korean male volunteers. 2010; 32(2): 380 – 90.
  6. Ozgoli G, Selselei EA et al. A randomized, placebo-controlled trial of Ginkgo biloba L. in treatment of premenstrual syndrome. J Altern Complement Med. 2009; 15(8): 845 – 51.
  7. https://www.passeportsanté.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=ginkgo_biloba_ps
  8. https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Ginkgo_biloba#cite_note-Kaur2012-15
    Cart