Ginseng

2 résultats affichés

Ginseng

Origine et histoire du ginseng

Le nom « ginseng » vient du mot chinois rénshēn, qui signifie « homme racine ». Ce dernier est originaire du Nord-est de l’Asie. Les coréens l’appellent insam et  son utilisation date de plusieurs milliers d’années. Il était réservé aux empereurs de Chine qui utilisaient le ginseng comme fortifiant et stimulant. Ce n’est qu’en 1711 que le ginseng est introduit en Europe grâce au Père Jartoux, missionnaire en Chine.

Il existe aussi une autre variété de ginseng qui pousse en Amérique mais seule la variété asiatique est concernée ici. Le ginseng sauvage quoique très rare et considéré comme espèce en voie de disparition, est principalement cultivé en Chine, en Corée, aux Etats-Unis, au Canada.

Description du ginseng

Le ginseng est une plante vivace appartenant à la famille des araliacées. Il existe plusieurs espèces de ginseng mais la plus connue est le Panax ginseng C.A. Meyer. Panax vient du grec « pan » et « akos », ce qui signifie littéralement « tout remède », on peut donc le traduire comme « remède universel ».

La plante ginseng est de petite taille, elle mesure entre 30 et 50 cm. Ses feuilles ont des lobes palmées et ses fleurs blanches produisent des baies rouges. Si la racine n’est pas traité à la vapeur, mais simplement nettoyé et séché, le ginseng asiatique est dit « blanc ». Et si au contraire il a reçu un traitement à la vapeur avant d’être séché il est dit « rouge ».

Ce sont les racines du ginseng qui lui donne ces propriétés remarquables. Il s’agit d’une plante très rare qui pousse à l’ombre et dans des sols légers. Il faut compter plus de 6 ans pour que les racines du ginseng acquièrent ces vertus qui la rendent si spéciale.

Ginseng

Composition et valeur nutritionnelle du ginseng

Sa richesse en principe actif lui procure à juste titre plusieurs vertus thérapeutiques. Le ginseng est constitué de :

Ginsénodines (ou panaxosides)
Hétérisides de triterpènes tétracycliques
Protopanaxadiol saponosides
Huile essentielle
Acide gras, polysaccharides, stérols
Oligo-éléments : zinc, aluminium, fer, arsenic, magnésium, potassium, cuivre, calcium, silice, cobalt, manganèse, phosphore
Vitamines B, C, E

Propriétés du ginseng

Les propriétés principales du ginseng sont les suivantes :

Anti-inflammatoire et antioxydant : le ginseng lutte efficacement contre les inflammations, il régule la réponse inflammatoire. Mais aussi le ginseng améliore l’action oxydative de nos cellules.
Aphrodisiaque : le ginseng accroit le désir sexuel chez l’homme et la femme, surtout si on l’associe à d’autres plantes.
Immunostimulant : des études ont montré que le ginseng permet de stimuler notre système immunitaire et réduire le risque d’apparition des maladies respiratoires (virus de la grippe, rhume). Il augmente la production des globules blancs et des globules rouges. Il est aussi bénéfique d’en consommer avant l’hiver.
Revitalisante : il permet d’augmenter les capacités physiques et revigore l’organisme.
Neurostimulant : le ginseng permet de stimuler les fonctions cognitives et améliore nos capacités à mémoriser.
Anticancéreux : la prise de ginseng permettrait de prévenir ou de traiter certains cancers, notamment le cancer du sein et de l’estomac.
Adaptogène : le ginseng est connu comme une plante qui s’adapte aux différents besoins de l’organisme.
Autres propriétés : purifiant de l’organisme, radioprotecteur, tonifiant.

Il est à noter qu’il est trop tôt pour se prononcer, sur un probable effet du ginseng sur le virus COVID-19, à l’origine de la pandémie virale actuelle.

Curcuma

Bienfaits et vertus du ginseng

Le ginseng possède de nombreuses vertus médicinales. Il peut être utilisé en cas de :

Impuissance sexuelle, frigidité, ménopause, trouble de l’érection
Trouble de mémoire, manque de vitalité, stress, dépression, insomnie, problèmes de concentration, confusion mentale
Douleur et fatigue musculaire
Grippe, rhume, convalescence
Fatigue générale, physique ou intellectuelle
Diabète type 2
Perte d’appétit, intoxication de l’organisme
Cancer (seins, estomac), mononucléose infectieuse, ulcère gastro-intestinal

Sélection des meilleurs produits Ginseng

Modalités d’utilisation et posologie du ginseng

Le ginseng peut être utilisé sous forme d’ampoules, de gélules, d’huile essentielle, à l’état sauvage de racine.

La dose journalière conseillée est de 2 g maximum et 800 mg minimum. Cette dose varie en fonction de la maladie à traiter. Elle peut être consommée en infusion. Pour ce faire, bouillir 3 tranches de ginseng avec 3 tasses d’eau. La décoction est à consommer de préférence 30 minutes avant le repas.

Il est possible de faire une cure de 3 mois maximum, cependant en prendre seulement 3 semaines consécutives sur 4.

A cause de son effet stimulant, il est conseillé de le prendre le matin. Le ginseng est généralement utilisé comme complément alimentaire et est classé parmi les meilleurs.

Dans tous les cas, il faut toujours demander l’avis d’un spécialiste de la santé avant de débuter une cure à base de ginseng.

Associations du ginseng

Pour un effet optimal le ginseng peut être associé à plusieurs autres aliments. Il peut être combiné aux plantes suivantes : la maca, la gelée royale, la spiruline, la rodhiola, la chlorella, les baies d’açaï, les baies de goji, le curcuma, le fenugrec, le gingembre, le cordyceps, le guarana, l’Aloe Vera, citron, menthe poivrée, citron etc.

Précautions d’emploi du ginseng

Contre-indications du ginseng

Le ginseng est déconseillé chez :

  • Les personnes souffrant d’hypertension
  • Les personnes présentant des problèmes cardiaques
  • Les personnes ayant un antécédent de cancer hormonodépendant
  • Les personnes allergiques au ginseng
  • Les femmes enceintes, allaitantes et les enfants

Effets secondaires du ginseng

Un surdosage de ginseng peut causer des diarrhées, des insomnies, une hypertension artérielle, nervosité, irritabilité, des éruptions cutanées, des palpitations ou une gynécomastie.

Toxicité du ginseng

Aucune toxicité n’a été attribuée au ginseng s’il est pris aux doses recommandées. Par ailleurs, il ne faut pas faire une cure de ginseng de plus de 3 mois. Il est important de respecter les doses conseillées afin d’éviter l’apparition d’effets secondaires.

Interactions du ginseng

Le ginseng étant fortement stimulant, il est déconseillé de le prendre en même temps que d’autres plantes présentant les mêmes effets (café, thé noir, guarana, chocolat).

Le ginseng interagit avec les médicaments anticoagulants, hypoglycémiants, antidépresseurs et neuroleptiques, il en réduit l’activité.

Conservation du ginseng

Le ginseng peut se conserver plusieurs mois, sous la forme d’ampoule, de poudre, ou sous sa forme sauvage. Aussi, Il faut le tenir hors de la portée des enfants.

SOURCES

  1. « lettre du père Jartoux, 12 Avril 1711 », lettres édifiantes et curieuses concernant l’Asie, l’Afrique et l’Amérique. Réédition A. Desrez. 1843 ; 3 : 183.
  2. Attele AS, Wu JA, Yuan CS. Ginseng pharmacology : multiple constituants and multiple actions. Biochem Pharmacol. 1999 ; 58(11): 1685-93.
  3. Radad K, Gille G, Liu L, Rausch WD. Use of ginseng in medicine with emphasis on neurodegenerative disorders. J Pharmacol Sci. 2006 ; 100(3): 175-86.
  4. Scaglione F, Cattaneo G et al. Effacacy and safety of the standardized Ginseng extract G115 for potentiating vaccination against the influenza syndrome and protection against the common cold [corrected]. Drugs Exp Clin Res. 1996; 22(2): 65-72.
  5. https://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=ginseng_ps
  6. Shishtar E, Sievenpiper JL, Djedovic V et al. The effect of ginseng (the genus Panax) on glycemic control : a review and meta-analysis of randomized controlled clinical trials. PLoS One. 2014: 9:e107391.
    Cart