Ananas

Voici le seul résultat

Champs d'ananas

Origine et histoire de l’ananas

L’ananas est une plante originaire de l’Amérique du Sud, du Paraguayet du Brésilplus précisément. Le nom ananas fait son apparition dans la langue française en 1544, il est issu du tupi-garani (langue indigène brésilienne) « nanánaná » qui signifie « parfums des parfums » ou « fruit exquis ».

Pour les guadeloupéens, les ananas étaient une marque d’hospitalité car ils en suspendaient aux entrées de leurs maisons. Mais aussi, ils en donnaient aux navigateurs pour étancher leur soif. Ce n’est qu’en 1548 que l’ananas arriva en Martinique après avoir traversé toute l’Amérique tropicale.

Ce fruit est perçu en 1667 par le père Dutertre comme le roi des fruits, car Dieu a placé une couronne sur sa tête. L’ananas a été connu en Europe grâce aux Hollandais, ils l’ont fait connaître également en 1672 au roi d’Angleterre. Le nom vient justement de ce qui suit : « pine apple » qui fait allusion à la ressemblance de l’ananas avec la pomme de pin.

L’ananas fut ensuite introduit par les Portugais en Inde où il fleurit et se répand rapidement du fait des conditions climatiques favorables. Bien que Hawaï soit aujourd’hui l’un des plus grands pays producteurs d’ananas au monde, il n’y est apparu qu’en 1970.

L’ananas utilisé pour nos desserts ne doit pas être assimilé à d’autres plantes appelées d’ananas, telles que l’ «ananas sauvage », « ananas bois » ou « ananas mawon » dont la consommation est parfois impropre.

Aujourd’hui, les plus grands pays producteurs d’ananas sont la Thaïlande, les Philippines, le Brésil, la Chine, l’Inde et le Nigéria. Tellement apprécié par le grand public, la production d’ananas a connu une croissance exponentielle, pour atteindre 25,4 millions de tonnes en 2014 !

Ce fruit particulièrement rafraichissant fait le bonheur des grands et des petits.

Description de l’ananas

L’ananas porte le nom scientifique Ananas comosus et fait partie de la famille des broméliacées. Cette plante herbacée à l’aspect attrayant peut atteindre jusqu’à 1,50 m de hauteur. Elle possède de longues feuilles dentées ou parfois lisses et lancéolées mesurant en général entre 50 cm à 1,80 m. De l’inflorescence de cette plantese développe le fruit que nous connaissons sous le nom d’ananas.

L’ananas est un fruit dont la chair est très juteuse, au goût très agréable et doux habituellement de couleur blanche ou jaune. L’écorce est formée de dessins en forme de losanges  hexagonaux et de couleurs variées (vert, marron, ou rose) suivant les espèces. Globalement, ce fruit est de forme allongée pouvant mesurer environ30 cm.

Pour une bonne croissance, l’ananas a besoin d’un sol bien drainé et acide, qui lui épargne la plupart des maladies du sol. Mais, ce fruit tropical majestueux a également besoin d’un sol riche en matières organiques et en minéraux (potassium).

Un ananas pèse généralement environ 1,8kg, il faut environ 20 mois après la plantation en récolter le fruit.

Ananas fruit

Composition et valeur nutritionnelle de l’ananas

L’ananas (le fruit) a une composition particulièrement intéressante. Le mérite revient évidemment à ce roi des fruits, composé ainsi de substances qui ne font que du bien à notre métabolisme. L’ananas cru est composé de :

  • Polyphénols : acide gallique, l’acide syringique, la vanilline, l’arbutine, l’épicatéchine, l’acide férulique, sinapique, couramique et l’acide chlorogénique ;
  • Broméline : enzyme appartenant à la famille des protéases ;
  • Eau, fibres
  • Protéines, lipides, glucides
  • Oligo-éléments : potassium, calcium, phosphore, magnésium,manganèse,  phosphore, sodium, fer, cuivre, zinc
  • Vitamines C, B1, B2, B3, B5, B6, B9, B12, A, E, K
  • Acides gras: saturés, monoinsaturés, polyinsaturés

Ananas jus

Propriétés de l’ananas

La broméline possède de multiples propriétés qui sont les suivantes :

  • Anti-inflammatoire et analgésique : ces propriétés se révèlent efficaces du fait de la présence de broméline et de vitamine C dans l’ananas. Des études ont en outre prouvé que la broméline permettait de soulager  l’ostéoarthrite.
  • Antithrombotique et fibrinolytique : la consommation régulière de l’ananas réduit  les risques de thrombose en détruisant les caillots sanguins qui en sont les causes.
  • Antioxydant et anticancéreux : les polyphénols, le manganèse et la vitamine C sont des substances permettant de lutter efficacement contre les radicaux libres. L’ananas contribue ainsi à prévenir de nombreuses maladies et aussi des cancers.
  • Améliore la digestion : les fibres présentes dans l’ananas aident à stimuler le transit intestinal mais apportent également une sensation de satiété.
  • Anti-œdémateux : l’ananas résiste de manière remarquable contre la rétention d’eau dans l’organisme.
  • Soulage des règles douloureuses : la consommation d’ananas étant particulièrement bénéfique pour les douleurs liées à l’utérus, il est un fidèle allié durant les menstruations.
  • Facilite la perte de poids : bien qu’aucune étude n’ait démontrée l’effet de l’ananas dans la perte de poids. Il est bien connu que l’ananas est un excellent aliment à inclure dans les régimes amaigrissants.
  • Renforce les os : les réserves en manganèse de l’ananas permettent de développer la densité osseuse ; Ainsi, il constitue une solution idéale en cas de fracture.
  • Participe au bon fonctionnement du système immunitaire : l’ananas permet de bien se protéger contre les maux d’hiver. Et aide l’organisme à lutter contre les agressions extérieures.
  • Anticellulite, laxatif,cicatrisant.
  • Améliore la circulation sanguine et les fonctions cognitives.
  • Détoxifiant sanguin et réduit le risque de maladies cardiovasculaires.

Ananas

Bienfaits et vertus de l’ananas

Outre le fait qu’il apporte à notre alimentation une valeur supplémentaire et la satisfaction au niveau des papilles gustatives, la consommation d’ananas présente de nombreux autres avantages. Il est utile en cas de :

  • Flatulences, ballonnements, brûlures d’estomac, constipation ;
  • Règles douloureuses ;
  • Verrues ;
  • Douleurs musculaires, tendinites ;
  • Obésité ;
  • Ostéoarthrite, arthrite, fracture ;
  • Rhume, infections ORL, virus hivernaux, asthme, encombrement bronchiques
  • Fatigue
  • Cancer de l’estomac
  • Cellulite
  • Insuffisance pancréatique

NB : on ne dispose pas d’études prouvant que le fait de consommer de l’ananas aurait une incidence sur le virus COVID-19, responsable de la pandémie actuelle.

Sélections des meilleurs produits Ananas

Modalités d’utilisation et posologie de l’ananas

  • L’ananas porte plusieurs casquettes! On l’utilise en cuisine, en phytothérapie, et en industrie textile.
  • Dans le textile, les fibres de feuilles d’ananas sont utilisées pour fabriquer  la piña, un vêtement traditionnel philippin. Cependant, l’ananas est également utilisé pour le tannage du cuir.
  • En phytothérapie, l’ananas est sous forme de poudre, de capsules ou de gélules.
  • Pour l’alimentation, l’ananas peut être consommé sous plusieurs formes : à son état naturel pour les desserts crus ou cuits et y compris les plats sucrés et salés. On le consomme aussi sous forme de bière (au Congo), de liqueur (au Burundi) ou de jus.
  • De même, la viande peut être marinée dans du pur jus d’ananas pour l’attendrir. Toutefois, le jus d’ananas ne doit pas être utilisé  dans un dessert à base de gélatine, car il la  liquéfie.
  • En cas de verrues, frotter de l’ananas pendant quelques secondes sur la zone affectée. Et répéter l’opération deux fois par jour jusqu’à ce que les verrues disparaissent.

Associations de l’ananas

L’ananas peut être associé à d’autres plantes selon les effets souhaités, notamment la reine des près, le thé vert, le kiwi, l’avocat, les baies d’açaï, le citron, la papaye, l’huile essentielle de cèdre, de carotte, d’eucalyptus, de pamplemousse et le basilic.

Précautions d’emploi de l’ananas

Contre-indications de l’ananas

La consommation d’ananas est déconseillée aux personnes allergiques ou intolérantes à ce fruit.

Il est également contre-indiqué chez les personnes souffrant de graves problèmes hépatiques et rénaux. L’ananas n’est pas non plus recommandé pour les  personnes souffrant de troubles hémorragiques et les enfants présentant des problèmes d’estomac.

Pensez toujours  à consulter un allergologue pour déterminer l’origine exacte de l’allergie et les précautions à prendre.

Effets secondaires de l’ananas

A cause de la libération d’histamine dans l’organisme après consommation d’ananas, on observe chez certaines personnes l’apparition d’urticaires.

On peut également observer comme effets secondaires en cas de surconsommation d’ananas, des problèmes gastro-intestinaux et des diarrhées.

Toxicité de l’ananas

La broméline présent dans l’ananas peut être dangereux pour l’Homme, surtout chez les femmes enceintes, les personnes sous anticoagulants et les personnes présentant une allergie à ce dernier.

Interactions de l’ananas

Le jus d’ananas pourrait interagir avec les médicaments anticoagulants, mais certaines études montrent qu’il ne s’agit pas du jus d’ananas mais de pamplemousse.

Conservation de l’ananas

L’ananas peut être conservé à température ambiante, au réfrigérateur ou au congélateur.

L’ananas entier peutêtre se conservé à température ambiante pendant plusieurs jours mais pas plus de 3 jours.

Au réfrigérateur, conserver l’ananas entier pendant 5 jours maximum dans le bac à légumes. Ou alors peler, couperl’ananas en morceaux, asperger ces morceaux d’un peu d’eau et les conserver au réfrigérateur dans un contenant hermétique pendant quelques jours.

Pour conserver l’ananas au congélateur, il faut le peler, retirer son cœur et selon la forme souhaitée (purée ou morceaux), mettre dans un sac de congélation. Pour ne pas perdre sa bonne saveur, congelez l’ananas pendant 2 mois maximum.

Sources

  1. Ogawa E. M, Costa H. B, Ventura J. A, Caetano L. C, Pinto B, Oliveira M. E. S et al. Chemical profile of pineapple cv. Vitória in different maturation stages using electrospray ionization mass spectrometry. Journal of the Science of Food and Agriculture. 2018; 98(3): 1105 – 16.
  2. Ti Li, Peiyi Shen, Wei Liu, Chengmei Lui, Ruihong Liang, Na Yan, et Jun Chen. Major polyphenolics in pineapple peels and their antioxydant interactions. International Journal of Food Properties. 2014; 17(8), p.1805.
  3. Toussaint-Samat Maguelonne. Histoire naturelle et morale de la nourriture, Bordas, France, 1987.
  4. D’Eeckenbrugge G. C, Leal Freddy. Pineapple Fruits form America. An ethnobotanical inventory. CIRAD-FLHOR/IPGRI Project for Neotropical Fruits, 2000. www.cefe.cnrs.fr
  5. Https://www.passeportsanté.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fiche.aspx?doc=ananas_nu
    Cart