Moringa

2 résultats affichés

 

Origine et histoire du Moringa

Le moringa est une plante originaire de l’Inde et du Sri Lanka, dont le nom scientifique est Moringa oleifera. Initialement connu en Asie, le moringa a été adopté par le continent Africain, Américain, Européen et même l’Océanie. On le nomme notamment « l’arbre miracle », « bienfaits des dieux », « arbre de bienfaisance » ou « faveur ou don de la nature ».

Le nom moringa vient du mot tamoul « Morungai », qui fait référence à leurs jeunes capsules déformées.  Il est connu sous différents noms selon les pays :

  • Brède mouroum : la Réunion et l’île Maurice
  • Ananambo : Madagascar
  • Nébédaye : Sénégal ; Nébédaye viendrait du terme anglais « never die », qui veut dire « ne meurt jamais », en référence à la capacité de ses pousses desséchées de pouvoir reprendre viedès les premières pluies.
  • Gligandjah et horseradish (saveur de ses racines imitant celle du raifort) : Cameroun

Le moringa a été planté de façon massive à Madagascar dans le but de préserver l’environnement, de l’érosion et des feux de brousse. Cependant l’Inde reste le premier producteur mondial de moringa avec une production annuelle de 1,1 à 1,3 million de tonnes de fruits.

Description du Moringa

Le moringa est une plante succulente au feuillage caduc. Ce petit arbre de la famille des moringacées mesure généralement 10 et 12 mètres de haut, avec un diamètre (tronc) de 45 cm environ. Son écorce gris blanchâtre est recouverte d’une épaisse couche de liège, ce qui lui donne une couleur gris pâle.

Les jeunes pousses sont rouge violacé ou blanc verdâtre avec des tiges pubescentes, dont les branches sont fines et tombantes.  Les feuilles de moringa ressemblant à des plumes, sont entourées de fleurs parfumées. D’un blanc jaunâtre elles mesurent 1 à 1,5 cm de long, et environ 2 cm de large. Ces fleurs sont regroupées en grappes dispersées pouvant atteindre 25 cm de long.

Le fruit du moringa est une longue capsule brune pendante, contenant des graines huileuses et blanchâtres. A maturité il prend une couleur brune foncée et mesure entre 20 et 45 cm de long pour 1 cm de diamètre, il contient plus de 30 graines.

Le moringa est classé parmi les plantes mellifères puisque son pollen et son nectar sont utilisés par les abeilles pour la  production du miel de moringa.

Il est particulièrement résistant à la sécheresse. Apte à pousser dans des milieux arides ou semi-arides. Ses feuilles et les jeunes gousses sont utilisées comme légumes. Cette plante d’une croissance rapide (environ 1 mètre par mois), possède des tiges vertes qui donnent naissance à des bourgeons axillaires.

Les graines de moringa peuvent être utilisées comme détergent, servir de plante médicinale ou être employées pour la purification de l’eau.

Composition et valeur nutritionnelle du Moringa

Les feuilles et les capsules (fruits) de moringa sont composés principalement de :

  • Glucides, protéines, lipides, eau ;
  • Fibres alimentaires ;
  • Minéraux et oligo-éléments : calcium, fer, magnésium, manganèse, phosphore, potassium, sodium, zinc, sélénium ;
  • Vitamines : A, B1, B2, B3, B5, B6, B9, C, E:
  • Acides aminés: méthionine, cystéine, isoleucine, leucine thréonine, tryptophane, valine, lysine, phénylalanine ;
  • Acides gras.

Propriétés du Moringa

Les propriétés du moringa sont les suivantes :

  • Lutte contre la malnutrition : En raison de la valeur nutritive importante des feuilles de moringa, le moringa est utilisé par plusieurs programmes humanitaires pour lutter contre la malnutrition. Notamment chez les nourrissons et les femmes allaitantes.
  • Anticancéreux : Une étude de laboratoire réalisée en 2003 a révélé que les feuilles de moringa étaient efficace contre les cancérigènes chimiques.
  • Antioxydant, anti-inflammatoire : En 2011 une étude affirme que les extraits de feuilles et de fruits de moringa oleifera  réduisent le stress oxydatif, grâce à leur forte concentration en polyphénols, glycosides, tanins, anthocyanes et thiocarbamates.
  • Hypoglycémiant : Des extraits de feuilles ou de poudre de moringa réduiraient de façon impressionnante le taux de glucose dans le sang. Cette réduction peut être observée 3 heures après le repas.
  • Purifier l’eau : L’utilisation des graines de moringa est efficace pour le traitement de l’eau. Elles permettraient de réduire la population bactérienne de 90 %.
  • Antiseptique et détergent : La poudre des feuilles de moringa et l’huile extraite des graines de moringa luttent de manière efficace contre les microbes.
  • Aphrodisiaque : les fruits de moringa sont un aphrodisiaque intéressant autant pour les hommes que pour les femmes.
  • Astringente, analgésique
  • Stimuler le système immunitaire
  • Réduire la fatigue
  • Diminuer la pression artérielle
  • Améliorer la digestion et le transit
  • Renforcer les capacités cognitives

Bienfaits et vertus du Moringa

Les vertus du moringa sont nombreuses, il a un effet puissant en cas de :

  • Hypertension artérielle ; diabète ; cancer ; système immunitaire affaibli (VIH) ; fièvre ; cataracte ; épilepsie ; paralysie,
  • Malnutrition ; obésité ;
  • Affections digestives : constipation ; gastrites ; brûlures d’estomac ; pyrosis ; dysenterie ;
  • Fatigue ; migraine ; céphalées ;
  • Pathologies respiratoires (asthme) ; infections dentaires et ORL ;  rhume
  • Affections cutanées : rides ; peau lâche ;acné ;
  • cheveux secs ; pellicules ;
  • Rhumatismes ; arthrite ; goutte ; crampe ;
  • morsures de serpent ou de scorpion ;
  • Problèmes urinaires.

NB : Il convient de noter qu’aucune étude n’a prouvé jusqu’ici l’efficacité du moringa sur le coronavirus dont le virus est à l’origine de la pandémie de COVID-19.

Acheter du nu3 Moringa Bio ou du Biotona Moringa Raw Bio

Modalités d’utilisation et posologie du Moringa

Le moringa est une plante très intéressante car elle est quasi comestible. Ses racines, ses fleurs, ses feuilles, ses capsules, ses graines et l’huile extraite de ces graines peuvent être utilisées de manière très différente selon le pays.

Présent à l’échelle mondiale, le moringa est largement utilisé en cuisine cru ou cuit. Il est utilisé notamment dans plusieurs pays tels que :

  • L’Inde : Dans la préparation de currys, sambars, kormas, dals, pakoras, sambal et sert également d’assaisonnement ou de garniture.
  • La Thaïlande : Le moringa est un ingrédient utilisé pour la préparation d’un des plats traditionnels thaïlandais. Il s’agit d’un curry acidulé composé de poisson et de capsules de moringa.
  • Les Philippines : Dans la préparation de soupes, de sauces, ou de plats traditionnels tels que la Tinola et l’Utan. Mais également pour la fabrication des confiseries et des boissons rafraichissantes.
  • L’Indonésie, le Cambodge, l’Ethiopie, les Comores, Madagascar et d’autres pays africains.

Si vous éprouvez des difficultés à trouver des feuilles de moringa, rassurez-vous. Le moringa est disponible sur le marché sous forme de complément alimentaire en poudre, en gélules ou en thé.

Pour une infusion simple de moringa, prendre 04 cuillères à café de feuilles de Moringa séchées. Laisser infuser pendant environ 5 minutes après  avoir ajouté 1 litre d’eau bouillante. Ensuite on peut ajouter du jus de citron ou le boire nature.

La consommation de 100 mg/ kg de poids corporel par jour d’extraits de moringa peut se faire sans signes de toxicité. Néanmoins, la dose recommandée est de 6 g par jour sans dépasser 3 semaines. Pour une consommation sous forme de poudre, la dose recommandée est de 400 à 800 mg par jour.

L’huile extraite des graines de moringa est utilisée dans l’industrie cosmétique pour la fabrication de savons et de parfums.

Associations du Moringa

Pour obtenir une plus grande efficacité, le moringa peut être associé avec la spiruline, le camu camu, le gingembre, les dattes, les noix de cajou, la banane, l’huile de sésame, etc.

Précautions d’emploi du Moringa

Contre-indications du Moringa

Le moringa ne possède pas de contre-indications majeures. Néanmoins, la consommation de moringa doit se faire avec précaution pour les femmes enceintes et allaitantes, les enfants de moins de 16 ans et les personnes souffrant d’hypoglycémie.

Il est contre-indiqué chez les personnes présentant des allergies.

Dans tous les cas demander l’avis de votre médecin avant de commencer une cure de moringa.

Effets secondaires du Moringa

Divers effets secondaires peuvent survenir après une consommation excessive de moringa, notamment :

  • Des troubles du sommeil ;
  • L’insomnie ;
  • La diarrhée (normal dans ce cas en raison de son effet laxatif) ;
  • Les brûlures d’estomac (plus rarement) ;
  • L’urticaire.

Toxicité du Moringa

Le moringa contient des substances toxiques telles que la quercétine, la spirochine et le kamférol. Ainsi il est important de respecter les posologies recommandées.

Interactions du Moringa

Des interactions pourraient se produire entre le moringa et les antidiabétiques.

Conservation du Moringa

La poudre ou les feuilles séchées de moringa doivent être conservées dans un pot en verre, un sachet zippé ou une boite hermétique à l’abri de la lumière et de l’humidité.

En ce qui concerne les compléments alimentaires à base de moringa il convient de lire attentivement les instructions lors de l’achat et de respecter les recommandations figurant sur l’étiquette.

SOURCES

  1. « Cultivation, genetic, ethnopharmacology, phytochemistry and pharmacology of moringa oleifera leaves : an overview », Int J Mol Sci, vol 16, n° 6, 2015, p. 12791- 835.
  2. Olson, Mark E, Moringaceae Martinov; Drumstick Tree Family; In: Flora of North America, North of Mexico, volume 7: Magnoliophyta: Dilleniidae, Part 2, Oxford University Press, 2010, 797 p., p.168.
  3. Jed W. Faley, “Moringa oleifera: a review of the medical evidence for its nutritional, Therapeutic, and Prophylactic Properties. Part 1.”, Trees for Life Journal, 2005.
  4. Paulo Michel Pinheiro Ferreira, Davi Felipe Farias, José Tadeu de Abreu Oliveira et Ana de Fátima Urano Carvalho. Moringa oleifera : bioactive compounds and nutritional potential. Revista de Nutrição, vol 21, n° 4, août 2008, p. 431 – 7.
  5. Faroq Anwar, Sajid Latif, Muhammad Ashraf et Anwarul Hassan Gilani. Moringa oleifera: a food palnt with multiple medicinal uses. Phytotherapy Research, vol 21, n° 1, janvier 2007, p. 17 – 25.
  6. C. Gopalan, BV Rama Sasri et SC Balasubramanian, Nutritive Value of Indian Foods, National Institute of Nutrition, Indian Council of Medical Research, 1989.
  7. Madukwe EU. Nutrient composition and sensory evaluation of dry Moringa Oleifera aqueous extract. International Journal of Basic & Applied Sciences IJBAS- IJENS, Juin 2013.
  8. Suaib Luqman, SuchitaSrivasta, Ritesh Kumar et Anil Kumar Maurya. Experimental assessment of Moringa oleifera leaf and fruit for its antistress, antioxydant and scavenging potential using in vitro and In vivo assays. Evidence – Based Complementary and Alternative Medecine. Vol 2012, 2012, p. 1 – 12.
  9. Mahajan SG, Mali RG, Mehta AA. Protective effect of ethanolic extract of seeds of Moringa oleifera Lam. Against inflammation associated with development of arthritis in rats. J Immunotoxicol, vol 4, n° 1, 2007, p. 39 – 47.
  10. Toronde B, Opare D, Brandberg B, Cobb E.” Efficacy of Moringa oleifera leaf powder as hand- washing product: A crossover controlled study among healthy volunteers”, BMC Complementary and Alternative Medicine, vol 14, 2014, p. 57.
  11. Sandoval, Mark Anthony S et Jimeno, Cecilia A. Effect of Malunggay (Morina oleifera) capsules on lipid and glucose levels. Acta Medica Philippina, vol. 47, n°3, 2013, p.22 27.
  12. Sreelatha S, Padma PR. Antioxydant activity and total phenolic content of Moringa oleifera leaves in two stages of maturity. Plant Food for Human Nutrition, vol. 64, n°4, 11 novembre2009,p.303 – 11.
  13. https://www.mr-plantes.com/2017/02/moringa/
  14. https://fr.wikipedia.org/wiki/Moringa_oleifera
    Cart