Pamplemousse

2 résultats affichés

Origine et histoire du Pamplemousse

Le Pamplemousse est le fruit issu du pamplemoussier, un arbre originaire d’Asie du Sud-Est qui porte le nom scientifique de Citrus maxima. Il y est connu et cultivé depuis plus de 4000 ans.

Le mot Pamplemousse date de 1665, il est issu du néerlandais pompelmoes, pompel qui signifie épais, et limoes qui signifie citron.

Il est introduit en Amérique, premièrement, à La Barbade par Shaddock, un capitaine anglais au XVIIe siècle. Selon les pays, le Pamplemousse peut être assimilé à tort au « pomelo » (citrus x paradisi) qui est un hybride naturel du Citrus maxima et de l’oranger (Citrus sinensis).

Le Pamplemousse, est appelé chadèque ou shadek en Guadeloupe, Martinique, Haïti et en Guyane, en lien avec le capitaine Shaddock. Il également surnommé Pamplemousse vrai, ou Pamplemousse véritable afin de le différencier du pomelo.

Le pamplemoussier est souvent utilisé comme un arbre ornemental en raison de la grosseur des pamplemousses qu’il porte.

La Malaisie et la Thaïlande constituent les principaux exportateurs mondiaux de Pamplemousse, puis viennent les Philippines, la Chine et le Taïwan, qui en produisent en très grandes quantités.

Description du Pamplemousse

Le Pamplemousse est un agrume de forme sphérique plus ou moins aplati de 10 à 30 cm de diamètre environ. Sa pulpe peu juteuse a un goût amer et acide. Sa pelure est épaisse et assimilable à de la mousse, ce qui permet d’amortir le choc quand le fruit, relativement lourd, tombe de l’arbre. Son poids varie entre 500 g et 8 kg pour les plus lourds. Ce qui fait de lui, le plus volumineux de tous les agrumes.

Le pamplemoussier est un arbre qui mesure en général 8 mètres de haut et appartient à la famille des rutacées.

Son écorce lisse et épaisse se désolidarise facilement du tronc. A la base, de couleur verte, elle déverdit avec les températures hautes et s’éclaircit ( allant du vert au jaunâtre voire rosée ). Ses feuilles sont larges et ses fleurs géantes, blanches et odorantes sont groupées en bouquets.

Composition et valeur nutritionnelle du Pamplemousse

Le Pamplemousse est composé principalement de (composition pour environ 100 g) :

  • Eau (89 %), carbohydrates, protéines, lipides, glucides ;
  • Vitamines : B1, B2, B3, B6, C ;
  • Minéraux et oligo-éléments : fer, magnésium, manganèse, phosphore, potassium, sodium, zinc ;
  • Fibres alimentaires ;
  • Acides organiques.

Sa pelure est composée : d’huile essentielle, de polysaccharides et de composés phyto-chimiques.

Propriétés du Pamplemousse

Les propriétés du Pamplemousse (pulpe et pelure) sont les suivantes :

  • Cardiotonique : le pamplemousse contient des fibres qui agissent de manière positive sur les vaisseaux sanguins et le cœur.
  • Anti-inflammatoire : le Pamplemousse contient des molécules qui empêchent la synthèse et l’action des médiateurs de l’inflammation.
  • Hépato-protectrice : la consommation régulière de pamplemousse (ou de son jus) aurait un effet protecteur sur le foie.
  • Antioxydante : le Pamplemousse augmente la capacité oxydative du sang. Ses molécules antioxydantes luttent contre les radicaux libres de l’organisme et préviennent ainsi les pathologies cardiovasculaires et d’autres maladies.
  •  En hypolipidémie : le Pamplemousse aurait la capacité de réduire le taux de mauvais cholestérol et d’augmenter le taux de bon cholestérol (HDL). Il réduit également les triglycérides sanguins.
  • Hypoglycémique : consommer régulièrement du Pamplemousse permet de diminuer considérablement la résistance des cellules à l’insuline et le taux de glucose sanguin. Il est de ce fait utile pour les personnes diabétiques.
  • Antiasthmatique : le pamplemousse est efficace pour lutter contre l’asthme, car il améliore la réponse de l’organisme pendant les crises et peut les prévenir.
  • Anticancéreux : des études ont démontré que la consommation d’agrumes en général (Pamplemousse inclus), pourrait prévenir les cancers de l’estomac, du colon, de la bouche, des poumons et du pharynx. Ils ralentiraient également la progression des cancers. Associer le pamplemousse à du thé vert à raison d’une tasse ou plus par jour, diminuerait fortement le risque de survenue des cancers.
  • Tonique cérébrale, sédative : le Pamplemousse serait capable de réduire les risques de développer la maladie de Parkinson.
  • Analgésique, Antimicrobien 
  • Facilite la perte de poids

Bienfaits et vertus du Pamplemousse

  • Diabète, lèpre, épilepsie, obésité, maladies cardiovasculaires, hypertriglycéridémie, hypercholestérolémie ;
  • Asthme, toux, hoquet ;
  • Cancer du sein, des poumons, du pharynx, de l’estomac, de la bouche, du colon.

NB : Il est à noter qu’aucune étude n’a prouvé jusqu’ici l’efficacité du Pamplemousse sur le coronavirus.

Sélection des meilleurs produits Pamplemousse

Modalités d’utilisation et posologie du Pamplemousse

La pulpe du Pamplemousse peut se consommer crue. Froide, elle est utilisée dans des salades de fruits ou de légumes ; Chaude, elle est servie avec du poisson (Polynésie) et diverses grillades.

Le zeste peut être consommé confit au sucre, après l’avoir trempé dans de l’eau afin d’enlever son goût amer.

Le Pamplemousse se consomme aussi sous forme de jus, il sert également à la préparation de vin et de vinaigre.

Le jus de pamplemousse peut être consommé à raison de 250 ml par jour.

Précautions d’emploi du Pamplemousse

Contre-indications du Pamplemousse

De façon générale, la consommation de Pamplemousse est déconseillée chez les personnes sous traitement médicamenteux. Notamment sous : antihypertenseurs, anticoagulants, anticancéreux, antidépresseurs.

Mais également chez les individus qui prennent des médicaments pour traiter les problèmes cardiaques. Cette liste n’est bien évidemment pas exhaustive.

Le pamplemousse est contre-indiqué chez les personnes qui en sont allergiques.

Il est recommandé de demander l’avis de votre médecin avant de débuter une cure de Pamplemousse.

Effets secondaires du Pamplemousse

Aucun effet secondaire n’a été attribué à la consommation de Pamplemousse seule et à des quantités raisonnables.

Toxicité du Pamplemousse

La toxicité du Pamplemousse vient de son interaction avec certains médicaments. Dans ce cas, un seul verre de Pamplemousse peut causer une hémorragie digestive, des troubles rénaux, des troubles respiratoires et même la mort dans certains cas. Même une prise décalée de Pamplemousse avec le traitement, c’est-à-dire Pamplemousse le matin, médicament le soir ou un jour plus tard, n’est pas sans risque.

D’où l’importance de ne pas consommer du Pamplemousse si on est sous traitement médicamenteux sans l’avis d’un professionnel de la santé.

Interactions du Pamplemousse

Le Pamplemousse contient des furanocoumarines (à l’état de traces) qui peuvent interagir avec certains médicaments en cas de prise simultanée et répétée. Il contient également de la naringine qui est une substance qui peut diminuer ou décupler l’action de certains médicaments et dont l’effet peut durer 3 jours.

Conservation du Pamplemousse

Le Pamplemousse se conserve bien emballé dans du papier et mis dans des boites bien aérées. Il peut être conservé pendant 4 mois dans un endroit sec et sombre. Sa belle apparence et sa qualité gustative seront inchangées. A température ambiante il peut tenir une semaine.

Le zeste de Pamplemousse peut être séché, puis conservé dans un contenant hermétique et opaque.

 

SOURCES

  1. Thielen M, Schmitt C N Z, Eckert S, et Speck T. Structure- function relationship of the foam-like pomelo peel (Citruc maxima) – an inspiration for the development of biomimetic damping materials with high energy dissipation. Bioinspiration & Biomimetics, vol. 8, n° 2, 7 mai 2013, p. 025001.
  2. Ting-Ting Li, Hongyang wang, Shih-Yu Huang et Ching-Wen Lou. Bioinspired foam composites resembling pomelo peel: structural design and compressive, burtsting and cushioning properties. Composites Part B: Engineering, vol. 172, 1er septembre 2019; p. 290 – 8.
  3. Shi-Ying Shao, Wei-Jie Xu, Jing Tao et Jian-Hua Zhang. Glycemic index, glycemic load, and glycemic response to pomelo in patients with type 2 diabetes, Journal of Huazhong University of Science and Technology. Medical Science and Technology              , vol 37, n°5, octobre 2017, p. 711 – 8.
  4. Gorinstein S, Caspi A et al. Preventive effects of diets supplemented with sweetie fruits in hypercholesterolemic patients suffering from coronary artery disease. Prev Med 2004 June ; 38(6): 841 – 7.
  5. Restituto T, Jennifer Pena-Frionteras, Calumba K F, Mendoza M, Johnson J J. Valorisation of pomelo (Citrus grandis Osbeck) peel : a review of current utilization, phytochemistry, bioactivities, and mechanims of action. Comprehensive Reviews in Food Science and Food Safety, 24 mars 2020, p. 44.
  6. Vijaylakshimi P, Radha R. An overview: Citrus maxima. The Journal of Phytopharmacology, 2015; 4(5): 263 – 7.
  7. Chainani – Wu N. Diet and oral, pharyngeal and oesophageal cancer. Nutr Cancer 2002; 44(2) : 104 – 26.
  8. Amira Zhafira. Daun Jeruk pomelo (Citrus maxima Merr) Sebagai Terapi Diabetes Melitus. Jurnal Ilmial Kesehatan Sandi Husada, vol. 10, n°2, 20 décembre 2019, p. 202 – 6.
  9. Foschi R, Pelucchi C, Dal M L et al. Citrus fruits and cancer risck in a network of case-control studies. Cancer Causes Control 2010; 21 : 237 – 42.
  10. Bailey D G, Dresser G, Arnold J M O. Grapefruit-medication interactions: forbidden fruit or avoidable consequences. Canadian Medical Association Journal; 185(4): 309 – 16.
  11. DauzatA, Dubois J, Mitterand H. Nouveau dictionnaire étymologique et historique, Librairie Larousse France, 1971.
  12. Carper J. Les aliments qui gurérissent l’Homme, Canada, 1990.
  13. Bazzano LA, Serdula MK, Liu S. Dietery intake of fruits and vegetables and risk of cardiovascular disease. Curr Atheroscler Rep 2003 November; 5(6) : 492 – 9.
  14. https://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fiche.aspx?doc=Pamplemousse_nu
  15. https://fr.wikipedia.org/wiki/Citrus_maxima
    Cart