Voici le seul résultat

Thym

Origine et histoire du thym

Le thym comme le romarin, est originaire du bassin méditerranéen.  Il vient du mot latin « thymus », lui-même dérivé du grec « thumon » qui signifie « offrande » et « parfum » en raison de la senteur plaisante qui émane naturellement de la plante lorsqu’elle est brulée.

Son utilisation remonte à plus de 5000 ans à Sumer et en Egypte où il servait aux embaumements des morts. Les grecs de l’antiquité se servaient de cette plante afin de purifier l’air, le thym était pour eux un symbole de courage. Les gladiateurs avaient prenaient du thym peu avant les combats dans le but de reprendre des  forces et du courage.

Ce n’est qu’au Moyen Age, à l’époque des épidémies de lèpre et de peste que les vertus médicinales du thym furent exploitées. Au XVIe siècle les traités de Médecine évoquent le thym comme remède  contre une grande variété d’affections.

Considéré comme symbole de la douceur,  il servait également à conserver les denrées alimentaires. Il permettait de protéger les marchandises des rongeurs, des insectes nuisibles, ainsi que des microbes au cours de longs voyages en bateaux.

Le thym est également appelé thym commun, ou encore farigoule au Sud de la France. Cette plante au parfum exceptionnel possède de nombreuses propriétés non négligeables.

Sélection des meilleurs produits Thym

Description du thym

Le thym est une plante de la famille des lamiacées dont le nom scientifique de Thymus vulgaris. Plusieurs variétés de thym sont connues, mais le thymus vulgaris demeure le plus courant. Les principaux types de thymus vulgaris sont : le thym à thymol, le thym à linalol, le thym à thujanol, le thym à carvacrol, le thym à géraniol, le thym à paracymène et l’alpha terpinéol. Chacun possède des propriétés spécifiques.

Le thym étant un sous-arbrisseau touffu et vivace,  sa taille peut atteindre 30 cm. Il peut pousser à plus de 1500 mètres d’altitude, et apprécie particulièrement les sols secs, rocailleux et ensoleillés.

Ses tiges quadrangulaires et ligneuses portes des feuilles sessiles de couleur gris-vert lancéolées et plutôt petites. Les fleurs du thym sont de couleur rosâtre et se regroupent en épis en formant une inflorescence.

Thym à thujanol

Composition et valeur nutritionnelle du thym

Ce sont uniquement les feuilles et les fleurs du thym qui sont utilisées dans la pharmacopée. Il est composé de :

  • Huileessentielle : thymol, géraniol, linalol, bornéol, paracymène ;
  • Flavonoïdes : apigénol, lutéolol, etc. ;
  • Minéraux et oligo-éléments : calcium, manganèse, fer, zinc, magnésium, cuivre, phosphore, sélénium ;
  • Fibres ;
  • Vitamines C, K, B1, B2, B3, B6, B9, E.

Propriétés du thym

Le thym possède les propriétés suivantes :

  • Antiseptique et antifongique : en bain de bouche le thym s’avère être un excellent allié pour lutter contre les mycoses et autres bactéries de la sphère buccopharyngée.
  • Antiviral etantimicrobien : en application externe le thym apporte des résultats surprenants contre de nombreux troubles cutanés.
  • Anti-inflammatoire et antalgique : le thym soulage l’inflammation et la douleur.
  • Expectorant : le thym fluidifie les sécrétions bronchiques.
  • Immunostimulant : le thym possède des propriétés particulièrement intéressantes pour renforcer les défenses immunitaires.
  • Antioxydant : les flavonoïdes et acides phénols confère au thym un puissant pouvoir antioxydant.
  • Anti-infectieux : l’huile essentielle de thym à thymol lutte efficacement contre les agents infectieux.
  • Antivieillissement et antioxydant : toutes ces propriétés étaient connues depuis des décennies, raison pour laquelle le thym compte parmi les meilleures plantes.
  • Spasmolytique : consommer du thym permet de soulager les troubles intestinaux.
  • Antiulcéreux : le thym empêche le développement des ulcères à Hélicobacter pylori.
  • Drainanthépatique et maintien la fonction hépatique.
  • aphrodisiaque : utiliser l’huile essentielle de thym permet d’augmenter la libido.
  • Autres propriétés : améliore la digestion, prévient certains cancers, désinfectant aérien.

Bienfaits et vertus du thym

Le thym ou son huile essentielle est indiqué en cas de :

  • Affection broncho-pulmonaire : grippe, bronchite, toux (coqueluche), pleurésie, asthme, rhume des foins, emphysème ;
  • Maux d’hiver, infections de la sphère ORL : angine, otite, rhume, rhinite, rhinopharyngite, laryngite, amygdalite, sécrétions nasales (nez qui coule) ;
  • Mauvaise haleine, stomatite, aphte, gingivite,plaque et caries dentaires
  • Troubles digestifs et gastro-intestinaux, dyspepsie, diarrhées, intoxication alimentaire, gastro-entérites, hépatites, cirrhose, ballonnements, flatulences, colopathies ;
  • Affections cutanées : herpes, zona, varicelle, mycoses, gale, dermatite, pédiculose, acné, eczema ;
  • Vaginite, mycoses vaginales, infections urinaires (cystite, urétrite…) ;
  • Rhumatismes, arthrose, névralgies et douleurs ostéopathiques ;
  • Autres : plaies superficielles, convalescence, fatigue, hypotension artérielle.

NB : Il est à noter qu’aucune étude n’a prouvé jusqu’ici l’efficacité du thym sur le coronavirus dont le virus est à l’origine de la pandémie de COVID-19.

Modalités d’utilisation et posologie du thym

Le thym se prête à une utilisation tant interne qu’externe. Outre son utilisation comme aromatisant dans les plats, ses multiples bienfaits sont capables de soulager affections respiratoires et intestinales.

Il est utilisé en infusion, en tisane, en teinture, sous forme d’huile essentielle ou même sous forme de sirop.

En cas d’inflammation des voies respiratoires supérieures : Prendre une infusion de thym séché 3 fois par jour. Pour dégager les voies respiratoires, mettre un peude thym séché dans un bol d’eau bouillante. Et Inhaler profondément la vapeur qui s’en dégage pour quelques minutes, en se couvrant la tête d’avec une serviette.

Ou prendre une cuillère à soupe de sirop de thym 3 fois par jour, pour soulager les maux de gorge et les quintes de toux.

En cas d’affection buccale et dentaire : Diluer quelques gouttes d’extraits de thym dans l’eau ou infuser dans 100 ml d’eau bouillante 5 g de thym séché pendant environ 10 minutes. Le mélange froid peut servir de en gargarisme ou de rinçage  de la bouche.

Problèmes cutanés et blessures superficielles : Infuser dans 100 ml d’eau bouillante 5 g de thym séché pendant environ 10 minutes. Appliquer l’infusion sur les zones malades à l’aide d’une compresse.

Associations du thym

Pour plus d’efficacité, le thym peut être associé à (ou son huile essentielle) : la menthe poivrée ; la gelée royale ; le ginkgo biloba ; le millepertuis ; la maca ; la spiruline ; l’ail ; la cannelle ; la chlorella ; l’huile de jojoba ; l’huile de pépins de raisin ; la rhodiola ; l’huile essentielle de romarin ;l’acérola ; l’eucalyptus ; l’acérola ; l’echinacea ;l’origan ; au serpolet ; au clou de girofle, au citron,   au curcuma,  au gingembre,  au lierre grimpant,au lavande et au noix de cèdre ; au  café vert,  au ginseng, , au tribulus, , etc.

Précautions d’emploi du thym

Contre-indications du thym

La consommation duthym entier ou l’utilisation de son huile essentielle est contre-indiquée dans les cas suivants :

  • Les personnes allergiques aux plantes telles que la menthe, le pollen et le céleri.
  • Les femmes enceintes et allaitantes, les jeunes enfants (extraits et concentrés de thym à proscrire).
  • Les personnes sous traitement anticoagulant ne doivent pas consommer de grandes quantités de thym.

Effets secondaires du thym

Toujours diluer l’huile essentielle de thym avant de l’appliquer sur la peau en raison de son effet dermocaustique. Elle peut se révéler légèrement hypertensive, il convient  donc de le réduire pour les personnes sous traitement d’hypotenseur.

Hormis les réactions allergiques, on peut observer chez certaines personnes des brûlures d’estomac et des irritations gastro-intestinales après consommation du thym.

Toxicité du thym

Administrée sous forme Parvoie orale l’huile essentielle de thym peut s’avérer toxique dans le cas d’un surdosage (plus de 5 gouttes par jour).

Il convient dans ce cas de se conformer aux recommandations d’un professionnel de la santé ou d’un aromathérapeute.

Interactions du thym

Aucune interaction particulière ne semble se produire entre le thym, les plantes et les suppléments alimentaires. Cependant, le fait de  consommer du thym simultanément avec des médicaments destinés à la thyroïde ou des médicaments antithyroïdiens risque de décupler ou diminuer leur action.

Conservation du thym

Pour conserver le thym au sec, placez-le dans un pot en verre (éviter les sachets en plastique) et refermez-le  hermétiquement pour conserver toute la senteur de la plante.

Quant au thym frais s’il n’est pas séché, il devrait de préférence être conservé au congélateur dans de petits sacs.

Sources

  1. Gruenwald J, Graubaum HJ, Bush R. Efficacy and tolerability of a fixed combination of thyme fluid and primrose root in patients with acute bronchitis. A double-blind, randomized, placebo-controlled clinical trial. Arzneimittelforschung. 2005; 55(11): 669 – 76.
  2. Gordon JM, Lamster IB, Seiger MC. Efficacy of Listerine antiseptic in inhibiting the development of plaque and gingivitis. J Clin Periodontol. 1985; 12(8): 697 – 704.
  3. Sourgens H, Winterhoff H et al. Antihormonal effects of plant extracts. TSH- and prolactin-suppressing properties of Lithospermumofficinale and other plants. Planta Med. 1982; 45(2) : 78 – 86.
  4. Ramon Morales. The history botany and taxonomy of the genus Thymus. Medicinal and aromatic plants – Industrial profiles: the genus Thymus, 2002, p. 26.
  5. https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Thym
    Cart