Huile essentielle d’Ail

Voici le seul résultat

L’ail : qu’est ce que c’est ?

 Définition, étymologie et origine

Ail commun, thériaque des pauvres, chapon ou Ail cultivé, sont autant de mots utilisés pour désigner l’Ail. C’est une plante Originaire d’Asie centrale.

Pendant très longtemps, l’Ail a été surnommé « la rose puante », en raison de sa forte odeur, caractéristique d’une vie paysanne pauvre.

Depuis des siècles, l’Ail est utilisé par les Grecs, les Egyptiens et les Romains pour ses vertus anti-infectieuses et tonifiantes. Ce n’est qu’au XIXe siècle que sa culture s’est développée en Amérique du Nord et en Europe.

L’Ail est une plante herbacée bulbeuse et vivace mesurant entre 50 à 120 cm. Il possède de nombreuses feuilles et ses fleurs, groupées en ombelles, sont blanches ou roses. Son bulbe contient généralement 3 à 20 bulbilles ou gousses. Chaque bulbille est recouverte d’une tunique et le bulbe tout entier est lui-même recouvert d’une tunique. Le bulbe a une odeur très forte et un goût de brûlé.

L’huile essentielle d’Ail est particulièrement réputée pour ses bienfaits sur le système cardiovasculaire en aromathérapie. Elle est également utilisée en cuisine pour parfumer les plats.

Composition de l’huile essentielle d’Ail

L’huile essentielle d’Ail s’obtient par distillation des bulbes. L’Ail porte le nom scientifique de Allium sativum, et fait partie de la famille des liliacées. Il faut environ 4 tonnes d’Ail pour produire 1 kg d’huile essentielle, dont certaines sont de couleur verte ou encore bleue foncée.

L’huile essentielle d’Ail est principalement composée de :

  • Diallyldisulfide : 38 %
  • Diallyltrisulfide : 30 %
  • Méthyl allyltrisulfides : 7 – 8 %
  • Diallyle sulfide : 6 – 7 %
  • Diallyltétrasulfide : 4 %
  • Méthyl allyldisulfide : 3 %

Pourquoi utiliser l’huile essentielle d’Ail ?

Propriétés de l’huile essentielle d’Ail

L’huile essentielle d’Ail se caractérise par son odeur très forte, intense et persistante, typique du bulbe d’Ail. Elle possède les propriétés suivantes :

  • Anti-infectieuse : le diallyl sulfide, l’un des principaux composant d’huile essentielle d’Ail est un puissant anti-infectieux. De même le diallyltrisulfide et le diallyltétrasulfide qu’elle contient, possèdent des propriétés antimicrobiennes  importantes.
  • Antibactérienne : l’huile essentielle d’Ail détruit la membrane (phospholipidique) des cellules bactériennes et entraine la mort des bactéries. Elle bloque la multiplication des streptocoques et des staphylocoques.
  • Antiparasitaire : l’huile essentielle d’Ail agit de manière efficace contre les parasites intestinaux. Sa fonction antiparasitaire est très intéressante.
  • Antivirale : l’huile essentielle d’Ail peut être utilisée pour lutter contre les infections virales. Elle peut également prévenir les épidémies hivernales.
  • Antifongique: Des études ont montré que le jus d’Ail a des effets sur plusieurs levures et champignons d’origine animale et dangereux pour l’homme. L’huile essentielle d’Ail aurait les mêmes vertus.
  • Antioxydante : Les différents composants de l’huile essentielle d’Ail agissent  en synergie pour lutter contre les radicaux libres responsables de la détérioration des cellules de l’organisme.
  • Anti-hypertensive : L’huile essentielle d’Ail exerce ainsi une action hypotensive plutôt considérable, elle permet de diminuer la pression artérielle en favorisant la vasodilatation des capillaires et artérioles.
  • Anticancéreuse : Les molécules telles que le diallyl sulfide et l’ajoène présents dans l’huile essentielle d’Ail inhiberaient la prolifération de certaines cellules cancéreuses. Elle est donc indiquée pour  protéger l’organisme contrede certaines substances cancérigènes.
  • Purifiante : L’huile essentielle d’Ail permet d’assainir la sphère digestive. Elle a également une activité carminative, c’est-à-dire qu’elle favorise l’évacuation des gaz et réduit leur production.
  • Anticholestérolémiante : Les saponines et l‘ajoène permettent de réguler le taux de cholestérol sanguin. L’huile essentielle d’Ail est ainsi efficace pour lutter contre l’hypercholestérolémie.
  • Anticoagulante : l’huile essentielle d’Ail favorise la fluidification sanguine et empêche l’agrégation des plaquettes.
  • Tonique digestive, stimulante : l’huile essentielle d’Ail permet de stimuler et de tonifier les fonctions générales de l’organisme. Elle est efficace en cas de fatigue, manque d’appétit, ou d’une diminution des fonctions thyroïdiennes.
  • Diurétique : L’huile essentielle d’Ail a une légère action diurétique, puisqu’elle favorise la sécrétion d’urine.
  • Autres propriétés : Rééquilibrant glandulaire, antiseptique

Bienfaits et vertusde l’huile essentielle d’Ail

L’huile essentielle d’Ail est utilisée pour ses propriétés médicinales. Elle est indiquée dans les cas suivants :

  • Affections respiratoires et ORL : Bronchite ; grippe ;tuberculose ; coqueluche, rhume ;
  • Affections cardiovasculaires : troubles du rythme cardiaque ; hypertension artérielle ;
  • Affections cutanées : verrues ; durillons, cors
  • Affections digestives : ascaris ; oxyure ;tænia ;
  • manque d’appétit, fatigue physique ;
  • Intoxication hépatique ; hypercholestérolémie ;athérosclérose ; Troubles thyroïdiens ; thromboses ;
  • Infections urinaires : cystite ; urétrites,
  • Infections fongiques internes ; externes ou nosocomiales,
  • Manque d’appétit.

Remarque : bien que l’huile essentielle d’Ail possède plusieurs vertus, il n’a pas encore été prouvé qu’elle permette de traiter le coronavirus (COVID-19) responsable de la pandémie actuelle.

Sélections des meilleures huiles essentielles d’Ail

Comment utiliser l’huile essentielle d’Ail?

L’huile essentielle d’Ail devrait être utilisée avec beaucoup de précaution. Toutefois, elle peut être utilisée par voie cutanée ; orale et en inhalation.

La voie orale n’est autorisée que sur l’avis d’un médecin ou d’un aromathérapeute.

L’utilisation en diffusion de l’huile essentielle d’Ail est déconseillée en raison de son odeur très tenace et forte.

Infections respiratoires

Ajouter quelques gouttes d’huile essentielle d’Ail dans un bol d’eau bouillante et inhaler lentement et profondément pendant 10 minutes. Répéter l’opération pendant 3 jours, garder la tête au dessus du bol, sans lunettes, ni lentilles de contact et couvrir la tête avec une serviette tout au long de l’inhalation.

Ou

Mettre 2 gouttes d’huile essentielle d’Ail sur un mouchoir et inspirer lentement et profondément pendant 2 à 3 minutes

Cors, durillons, verrues

Appliquer au maximum 2 gouttes d’huile essentielle d’Ail sur la zone atteinte. Se servir d’un coton tige pour l’application et enlever les peaux mortes avec une pierre ponce.

Hypertension artérielle, troubles du rythme cardiaque, diabète type 2, hypercholestérolémie

A utiliser par voie orale, sur avis d’un spécialiste de la santé : ingérer une goutte d’huile essentielle d’ail mélangée à une cuillère à café d’huile végétale, une fois par jour pendant 7 jours.

Parasites intestinaux

A utiliser par voie orale, sur avis d’un spécialiste de la santé : mélanger 1 ou 2 gouttes d’huile essentielle d’ail dans une cuillère à soupe d’huile végétale. Ingérer le mélange pendant 3 à 7 jours.

Associations de l’huile essentielle d’Ail

L’huile essentielle d’Ail peut être associée  aux huiles essentielles des autres plantes selon les effets recherchés, rendant ainsi son action plus intéressante, plus efficace.

Notamment : la carotte, le romarin à verbénone ; le palmarosa ; le petit grain bigarade ; le laurier noble ; la camomille romaine ; le tea tree ; la menthe poivrée, etc.

Qui peut utiliser l’huile essentielle d’ail ?

L’huile essentielle d’Ail est réservée  aux adolescents et aux adultes pour des indications précises.

Pour les personnes sous anticoagulants, anti-vitamine K, sous médicaments salicylés, et les personnes souffrant d’asthme et d’épilepsie, il est vivement recommandé de consulter un professionnel de la santé avant de commencer un traitement à base d’huile essentielle d’Ail.

Contre-indicationsde l’huile essentielle d’Ail

Le recours à l’huile essentielle d’Ail est contre-indiqué chez les personnes suivantes :

  • Les enfants de moins de 6 ans ;
  • Les femmes enceintes ;
  • Les femmes allaitantes ;
  • Les personnes souffrant d’un trouble de la coagulation sanguine ;
  • Les personnes souffrant de maladies dégénératives ;
  • Les personnes souffrant ou ayant un antécédent de cancer hormono-dépendant ;
  • Personnes allergiques à l’un de ses composants : pour vérifier mettre 2 gouttes dans le creux du coude, laisser agir pendant plus de 24h et s’assurer qu’il n’y a pas de réaction.

Effets indésirables de l’huile essentielle d’Ail

  • Dermocaustique : l’huile essentielle d’Ail peut être responsable de brûlures des muqueuses et de la peau. Il ne faut donc pas l’appliquer sur la peau sans la diluer.
  • Irritante pour les muqueuses digestives et urinaires : Raison pour laquelle l’huile essentielle d’Ail doit être consommée uniquement sur avis d’un spécialiste de la santé.
  • Révulsive 

Durée et précaution de conservation de l’huile essentielle d’Ail

  • Conserver à l’abri de la lumière et de la chaleur
  • Bien refermer le flacon après emploi et le garder hors de portée des enfants
  • Peut se conserver plusieurs années, à condition que la date limite de conservation soit indiquée sur le flacon.

 

SOURCES

  1. L’aromathérapie exactement, Pierre Franchomme & Daniel Pénoël, Jollois 1990.
  2. Ayala – Zavala JF ; González – Aguilar GA, del- Toro- Sánchez L. Enhancing safety and aroma appealing of fresh – cut fruits and vegetables uing the antimicrobial and aromatic power of essential oils. J Food Sci. 2009, 74(7): R84 91.
  3. Petit Larousse des Huiles Essentielles. Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2014.
  4. Benkeblia N. Antimicrobial activity of essential oil extract of various onions (Allium cepa) and garlic (Allium sativum). Lebensmittel – Wissenschaft + Technologie (=LWT – Food Science and Technology). 2004, vol 37, n° 2, pp. 263 – 8.
  5. Bible Larousse des Huiles Essentielles. Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2016.
  6. Bordia A. Effect of garlic on blood lipids in patients with coronary heart disease. American Journal of Clinical Nutrition, 1981, vol 34, 2100 – 3.
  7. Traité approfondi de Phyto-Aromathérapie, Dr Hervé Staub & Lily Bayer, Grancher 2013.
  8. https://doctonat.com/huile-essentielle-ail/
  9. https://www.passeportsante.net/fr/Solutions/HuilesEssentielles/Fiche.aspx?doc=huile-essentielle-ail
  10. https://www.doctissimo.fr/sante/aromatherapie/guide-huiles-essentielles/huile-essentielle-d-ail
    Cart