2 résultats affichés

La vitamine E est une vitamine liposoluble, elle fait partie des vitamines qui sont solubles dans la graisse. De ce fait, la vitamine E n’est pas éliminée dans les urines mais plutôt emmagasinée dans le foie et les graisses.

Les besoins quotidiens en vitamine E sont estimés à 18 UI – 12 mg.

Histoire de la vitamine E

C’est en 1924 que la chercheuse Bennett Sure de l’Université de l’Arkansas découvre que l’absence d’un certain composé de l’alimentation des rats mâles provoquait la stérilité. Elle a nommé ce composé vitamine E. Dans la même lancée, la vitamine E reçoit également le nom de tocophérol, qui provient du grec tokos qui signifie progéniture et  pherein qui signifie «  porter » .

La vitamine E est isolée pour la première fois en 1936 à partir de l’huile de germe de blé et sa structure a été  déterminée  en 1938.

C’est en 1968, que la National Research Council des Etats-Unis reconnait la vitamine E en tant qu’élément nutritif essentiel pour le bon fonctionnement de l’organisme.

Rôle de la vitamine E

La consommation de vitamine E aide à renforcer le système immunitaire.

La vitamine E est un puissant antioxydant. Elle lutte contre les radicaux libres responsables de la destruction  des constituants de la cellule à savoir les protéines, les lipides ou même l’ADN.

La vitamine E peut servir de conservateur alimentaire et d’additif alimentaire. Effectivement, il existe des compléments alimentaires à base de vitamine E.

Elle prévient des maladies cardiovasculaires  en empêchant une agrégation excessive des plaquettes.

La vitamine E agit contre la stérilité, protège de la maladie de Parkinson, d’Alzheimer (une étude a montré que les patients souffrant de la maladie d’Alzheimer avaient moins de vitamine E dans l’organisme que les personnes bien portantes).

La vitamine E a une action hypocholestérolémiante. Elle peut également être utilisée dans le traitement de la dépression et elle ralentit la progression de la cirrhose.

Où trouve t-on de la vitamine E ?

Avocat Vitamine E

On la retrouve principalement dans les huiles végétales. A savoir : l’huile de palme non raffinée (huile rouge), l’huile d’argan, de figue de barbarie, de pépins de raisin, de colza, d’argousier, d’argan, d’olive, de soja, de tournesol, l’huile de germe de blé etc.

On retrouve aussi la vitamine E mais en petite quantité, dans les poissons gras, l’avocat, les amandes, la margarine, le beurre, les légumes verts, les céréales etc.

Sélection des meilleurs produits Vitamine E

Surdosage en vitamine E

On ignore encore les effets d’un excès en vitamine E . Mais le surdosage en vitamine E pourrait être responsable d’un ralentissement de la cicatrisation causé par une coagulation plus lente.

De même , des maux de tête et des troubles intestinaux pourront se produire.

Carence en vitamine E

Bien qu’une carence en vitamine E soit rare chez l’homme en raison de la faculté de l’organisme à le stocker, son insuffisance  risquerait de se transformer  à la stérilité et à l’anémie chez le nouveau né.

Mais aussi des troubles neuromusculaires (myopathies) ; cardiovasculaires ; une baisse de la vision ; un vieillissement prématuré de la peau et une faiblesse du système immunitaire donc une augmentation du risque d’infection.

Un retard de croissance chez l’enfant surtout pendant la puberté peut également être observé.

REFERENCES

  1. Sesso HD, Buring JE, Christen WG et al. Vitamins E and C in the prevention of cardiovascular disease in men : The physicians’ health study II randomized controlled trial. JAMA. 2008; 300: 2123 – 33.
  2. Gaziano JM, Glynn RJ, Christen WG et al. Vitamins E and C in the prevention of prostate cancer and total cancer in men: The physicians’ health study II randomized controlled trial. JAMA. 2009; 301: 52 – 62.
  3. Miller ER, Pastor-Barriuso R, Dalal D et al. Meta-analysis: high-dosage vitamin E supplementation may increase all-cause mortality. Ann Inter Med. 2005; 142: 37 – 46.
  4. https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Vitamine_E
    Cart