Huile de Coco

2 résultats affichés

CocotierOrigine et histoire de l’huile de coco

L’huile de coco est originaire de l’Asie du sud Est et de la Polynésie. Elle est extraite de la pulpe fraîche de noix de coco.

Le Cocotier (Cocos nucifera) est une espèce de palmiers de la famille des Arecaceae . Le cocotier n’est pas un arbre mais une plante monocotylédone. …

La noix de coco fruit du cocotier appelé également arbre de vie en raison de son usage aussi bien culinaire ; médicinal ; cosmétique ; qu’ornemental. Le terme « coco » est d’origine du Portugal découvert et reconnu depuis le début du XVe siècle. La signification du nom « coco » serait singe ou gnome, en rapport avec les trois marques sur la noix qui rappellent un visage déformé.

La noix de coco s’est disséminée à travers le monde, mais surtout dans les zones tropicales.              Sa perfection et bienfaits ont pu être exploités depuis des millénaires par plusieurs civilisations.

A présent, le cocotier est cultivé principalement en Indonésie, aux Philippines, en Inde, au Brésil    et en Afrique.

Description de l’huile de coco

Le cocotier porte le nom botanique de Cocos nucifera et appartient à la famille des palmacées ou arécacées. Le nom nucifera vient du latin  nux et fero, qui designe « la noix » et « je porte »,  ce qui signifie « je porte la noix ».

L’huile de coco est limpide et de couleur blanche. Elle a une odeur caractéristique exotique et mielleux. En fonction de la température et du climat, elle peut avoir une structure plus solide ; liquide ou  une texture semi-solide. L’huile de coco a un goût agréable fruité, une des particularités de la noix de coco.

L’huile de coco peut aussi être appelée beurre de coco ou graisse de coco, en raison de sa texture semi-solide quand elle est conservée au frais.

L’huile de coprah n’est autre que de l’huile de coco raffinée, désodorisée et extraite de la pulpe (chair) séchée. Elle est utilisée dans la fabrication de monoï et dans de nombreux produits agroalimentaires.

Composition et valeur nutritionnelle de l’huile de coco

L’huile de coco est majoritairement constituée de matière grasse. Pas n’importe laquelle, mais du bon gras.

  • Acide gras mono insaturés : 5 – 8 % d’acide oléique (oméga 9) ;
  • Acide gras insaturés : 13% d’acide linoléique (oméga 3), 0,2% d’acide alpha linoléique (oméga 3) ;
  • Acide gras saturés : 40 – 50 % acide laurique, 16 – 20 % acide myristique, 6 à 8% acide palmitique, 6% acide caprique, 5% acide caprylique ;
  • Vitamines E, A, B3, B5 et B6 ;
  • Phytostérols.

Coco fruit

Propriétés de l’huile de coco

L’huile de coco est considérée parmi les huiles les plus appréciées et utilisées dans le monde. En application locale l’huile de coco présente de nombreuses propriétés.

Elle est apaisante, hydratante, anti-âge, assainissante, émolliente, nourrissante (elle réduit les rougeurs cutanées et protège la peau), réparatrice, adoucissante, anti-vergeture, assouplissante (préserve la souplesse de la peau) et cicatrisante. Elle peut également protéger notre peau du soleil et nos dents des infections ou de la déminéralisation.

Par voie orale, les composants présents dans l’huile de coco lui confèrent les propriétés suivantes :

  • Energisant : l’huile de coco est une bonne source d’énergie pour l’organisme ;
  • Protecteur du cerveau et de la thyroïde
  • Améliore la tolérance au glucose
  • Antiseptiques : elle combat les bactéries, les virus et les champignons. Elle est particulièrement efficace sur le candida albicans et le staphylocoque.
  • Antioxydant : l’huile de coco lutte contre le vieillissement prématuré des cellules.
  • Immunostimulant : renforce le système immunitaire en stimulant la production des globules blancs, impliqués dans la réponse immunitaire.
  • Anti-inflammatoire : l’huile de coco soulage l’inflammation en atténuant ses différents symptômes. Elle soulage également l’inflammation des intestins et du côlon.
  • L’huile de coco améliore la digestion et diminue l’acidité gastrique
  • Elle joue un rôle dans la prévention du surpoids et de l’hypercholestérolémie
  • Autres propriétés : vermifuge, laxatif, Cholorétique, cholagogue etc.

Huile de Coco

Bienfaits et vertus de l’huile de coco

L’huile de coco est principalement utilisée par voie cutanée, mais elle peut également être appliquée sur les ongles et les cheveux. Elle est indiquée en cas de :

  • Brûlure légère
  • Petites cicatrices
  • Cuir chevelu asséché ou irrité, poux, pellicules
  • Dartre, psoriasis
  • Prévention des caries, gingivite
  • Léger coup de soleil
  • Rides, eczéma
  • Prévention des vergetures
  • Ongles secs et cassants, cuticules
  • Irritations cutanées
  • Crevasses, gerçures
  • Peau ou cheveux secs et abimés

Sur le plan nutritionnel l’huile de coco peut être un puissant allié dans les cas suivants (liste  non exhaustive) :

  • En prévention, elle peut être efficace contre : la maladie d’Alzheimer, l’artériosclérose, l’accident vasculo-cérébral, un taux élevé de cholestérol, une déficience cognitive, le surpoids, les problèmes cardio-vasculaires et les troubles de la mémoire chez les personnes âgées.
  • L’huile de coco s’avère être un bon compagnon si on souffre de problèmes thyroïdiens, d’une faiblesse du système immunitaire, d’une infection (virale, mycosique ou bactérienne), de troubles hépatiques, d’asthénie, de dyspepsie, de constipation, de diabète, de dégénérescence neurologique.
  • De façon remarquable, l’huile de coco résiste à la décoloration des cheveux  en blanc.

On comprend mieux pourquoi l’huile de coco est une huile très prisée. Ses vertus et propriétés exceptionnelles ne sauront nous laisser indifférents.

Remarque : aucun lien n’a encore été établi entre l’huile de coco et le virus COVID-19 responsable de la pandémie virale actuelle.

Sélection des meilleures Huiles de Coco

Modalités d’utilisation et posologie de l’huile de coco

L’huile de coco peut être utilisée pour le massage, l’onction,  le bain ou en application locale (masque pour cheveux, dentifrice etc.). De plus, elle a une évidente souplesse d’utilisation, de quoi ravir tout le monde. Elle peut également être utilisée en cuisine et éventuellement en  cosmétique.

L’huile de coco fait partie des rares huiles qui conviennent à la cuisson entre autres la friture ! Une des raisons pour lesquelles son utilisation est recommandée.

Pour les cheveux abîmés (secs), colorés et afin d’éviter la chute des cheveux, appliquer l’huile de coco sur la pointe des cheveux après les avoir mouillé. L’appliquer de préférence avant de se coucher et rincer le lendemain avec du shampoing.

Pour les dents : faire une pate avec du bicarbonate et de l’huile de coco. Utiliser le mélange obtenu pour se brosser les dents afin d’obtenir des dents saines et blanches.

Pour le corps : appliquer l’huile de coco sur le corps (en évitant les yeux) juste après la douche quand la peau est encore humide.

Associations de l’huile de coco

Pour une meilleure efficacité l’huile de coco peut être associée. Notamment avec le ginseng, le safran, la gelée royale, le fenugrec, l’acérola, la rodhiola, la maca, l’huile de nigelle, la mente poivrée, le millepertuis, le café vert, la spiruline, le thym, la cannelle, les baies de goji, les baies d’açaï, la chlorella, l’ail, le gingembre, le curcuma, le citron, l’aloe vera etc…

Précautions d’emploi de l’huile de coco

Il est conseillé de consommer de préférence une huile de coco biologique, vierge, pressée à froid et non hydrogénée.

Contre-indications de l’huile de coco

L’huile de coco est déconseillée aux personnes allergiques à la noix de coco. Par précaution, il est fortement recommandé de prendre l’avis d’un spécialiste de la santé pour les femmes enceintes et allaitantes.

Effets secondaires de l’huile de coco

A dose quotidienne raisonnable (3 cuillères à soupe) la consommation d’huile de coco ne présente aucun danger pour la santé si l’huile est vierge (non hydrogénée, sans conservateurs). Mais très rarement elle peut causer des diarrhées et des maux d’estomac.

Toxicité de l’huile de coco

Aucune toxicité n’a été attribuée à l’huile de coco jusqu’à ce jour.

Interactions de l’huile de coco

Bien qu’aucune interaction avec d’autres plantes ou de médicaments n’aient été révèlées, il est préférable de demander l’avis d’un professionnel de la santé avant d’associer de l’huile de coco à d’autres médicaments.

Conservation de l’huile de coco

Il faut conserver l’huile de coco à l’abri de la lumière et de la chaleur. Et veillez à vérifier la date limite d’utilisation mentionnée sur le contenant.

SOURCES :

  1. Aurelie Guerri. Les bienfaits de la noix de coco : huile, lait, eau, farine, beurre, Fleurus. 12 Avril 2016. 112p.
  2. USDA National Nutrient Database for Standard Reference
  3. Asiedu JJ. La transformation des produits agricoles en zone tropicale : approche technologique. KARTHALA Editions. 1991 ; 335p. page 93.
  4. Neelakantan N, Seah JYH, Van Dam RM. The effect of coconut oil consumption on cardiovascular risk factors: a systematic review of meta-analysis of clinical trials. Circulation. 2020; 141: 803 – 14.
  5. Tzu-Kai Lin, Lily Zhang et Juan Luis Santiago. Anti-inflammatory and skin barrier repair effects of topical application of some plants oils. International Journal of Molecular Sciences. 2017; 19(1).

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Huile_de_coco#/media/Fichier%3ACoconut_oil_2.jpg

    Cart