Aloe vera

4 résultats affichés

Aloe vera

Origine et histoire de l’Aloe Vera

L’Aloe Vera est une espèce d’Aloès dont l’origine reste incertaine et date de plus de 6000 ans. L’Aloe vera pousse depuis très longtemps en Afrique du Nord, au Cap-Vert, aux îles Canaries et dans la zone méditerranéenne. Il fait partie depuis l’Antiquité, des plantes utilisées en médecine traditionnelle sur les continents Africain, Européen, Asiatique (Xe siècle) et Américain (XVIIe siècle).

Dans l’Egypte antique, le papyrus Ebers (1500 avant JC) fait allusion aux différentes vertus de l’Aloe. De même, le papyrus de Leyde (IIIe siècle) évoque l’utilisation d’Aloe vera dans les recettes de teintures.

Les Grecs de l’Antiquité, ont su au premier siècle, déjà décrire de façon précise l’Aloe vera. Cette description fut faite par le médecin grec Dioscoride. Des écrits montrent que les Hébreux eux aussi depuis le Ier siècle, connaissent l’Aloe vera.

L’Aloe vera devient commune en Chine et en Inde bien plus tard. Et est intégré dans la médecine ayurvédique seulement au XIIe siècle, et à la pharmacopée chinoise après le Xe siècle.

C’est entre le XVI- XVIIe siècle que, par l’intermédiaire d’Espagnols et d’Hollandais, l’Aloe vera arrive en Amérique et aux Antilles. Puis plus tard voit sa culture accroitre dans toutes les régions tropicales, subtropicales et tempérées chaudes.

L’Aloe vera a plusieurs synonymes, il est également aloès des Barbades ou lys du désert. En fonction des pays, on peut l’appeler « aloès amer » (La Réunion), ou « alwé » (aux Antilles françaises).

Le mot « Aloe » dérive de l’adaptation en latin du mot « aloès » qui est issu d’une langue indienne (dravidien). Et « vera », vient du latin verus qui signifie «vrai, authentique ».

Actuellement, le Mexique, la République dominicaine et Venezuela sont les principaux pays producteurs de gel d’Aloe vera.

Description de l’Aloe Vera

Selon les auteurs, l’Aloe Vera porte les noms scientifiques ci-après : Aloe barbadensis Mill., Aloe barbadensis var. chinensis Haw., Aloe chinensis (Haw.) Baker, Aloe perfoliata var.vera L., Aloe vera var.chinensis (Haw.) A. Berger et Aloe vulgaris Lam.

L’Aloe vera fait partie de la famille des liliacées. C’est une plante charnue capable de se développer sans trop de difficultés dans des milieux arides, car elle stocke l’eau dans ses feuilles.

Ses feuilles persistantes et directement attachées à la tige sont de couleur vert pâle et parfois parsemées de blanc. Les feuilles pouvant atteindre 80 cm, sont triangulaires et se rétrécissent progressivement de la base (jusqu’à 10 cm de largeur) au sommet. Les bordures des feuilles d’Aloe vera présentent des épines souples jaunes pâles distantes de 1 à 1,5 cm. Ces feuilles présentent à leurs centres du gel, qui est une substance gluante vert pâle.

La tige d’Aloe vera qui contient du latex, est courte (environ 50 cm de longueur) et possède une base ligneuse. A son extrémité on observe des feuilles alternes qui s’enchâssent les unes dans les autres. Aussi, les racines de l’Aloe vera ne sont pas très profondes.

Aloe vera tiges

Composition et valeur nutritionnelle de l’Aloe Vera

L’Aloe vera est composé d’environ 200 éléments dont 80 sont particulièrement importants pour une meilleure santé. Les feuilles d’Aloe vera sont constituées de 98 voire 99 % d’eau, elle en est donc le principal constituant.

Le reste est constitué de :

  • Polysaccharides : acémannane (principal glucide du gel), aléoride, cellulose…
  • Monosaccharides : glucose, xylose
  • Acides aminés, glycoprotéines (alprogène, aloctine A et B, vérectine)
  • Stérols : cholestérol, campestérol, β-sitostérol, phytostérols
  • Triterpènes (lupéol), triglycérides, phospholipides
  • Enzymes : catalase, amylase, lipase, cellulase, oxydase et phosphatases.
  • Minéraux et oligoéléments : potassium, magnésium, calcium, phosphore, sélénium, zinc, chrome, sodium, chlore, manganèse, germanium, lithium.
  • Vitamines prépondérantes : C, B1, B2, B3, B6, B9, B12, E et PP.
  • Acides organiques, anthraquinones, chromones
  • Saponines, esters de phtate, hormones de croissance
  • Hydroxy-antracéniques : l’aloïne
  • Aloésine, aloérésine

Propriétés de l’Aloe Vera

L’Aloe vera possède les propriétés suivantes :

  • Laxatif : l’Aloe vera s’avère très efficace en cas de constipation.
  • Antioxydant : une étude japonaise a prouvé que l’Aloe vera lutte efficacement contre les radicaux libres causés par les radiations. Il joue donc un rôle de régénérateur et protecteur cutanée car protège aussi des effets secondaires dus aux radiations.
  • Cicatrisant : des études en laboratoire ont montré que le fait d’appliquer la pulpe directement sur la peau permettait une accélération de la cicatrisation. Elle stimule la production du collagène et son gel a une action efficace sur les brulures.
  • Antivieillissement : il ralentit le vieillissement de la peau.
  • Anti-inflammatoire : le gel frais d’Aloe vera réduit les symptômes de l’inflammation.
  • Anticancéreux : il préviendrait le cancer de la peau, de l’intestin et du côlon.
  • Antalgique : l’Aloe vera réduit la douleur en anesthésiant la zone douloureuse.
  • Antiseptique : il aide les défenses naturelles à lutter contre les microbes.
  • Aide à l’oxygénation cellulaire et la bonne circulation sanguine grâce à l’acémannane.
  • Immunostimulant : en protégeant le glutathion l’Aloe vera favorise le bon fonctionnement du système immunitaire. Il peut se montrer utile pour lutter contre les maux d’hiver.
  • Hépatoprotecteur : l’Aloe vera favorise le drainage hépatique
  • Détoxifiant de l’organisme, antispasmodique (soulage les contractions des muscles de l’appareil digestif)
  • Autres propriétés : améliore la digestion, hypoglycémiant, hypocholestérolémiant, antifongique, antibactérienne, antiviral, antitumoral.

Aloe vera gel

Bienfaits et vertus de l’Aloe Vera

Les vertus de l’Aloe vera sont manifestes en cas de :

  • Problèmes cutanés : psoriasis, eczéma, peau sèche, acné, impétigo, urticaire, démangeaisons, furoncle, ongles fragiles, pellicules du cuir chevelu ;
  • Herpès génital ;
  • Problèmes digestifs : constipation, mauvaise digestion, ballonnements, flatulences, ulcère gastro-duodénal, colites ulcéreuses ;
  • Brûlures, coups de soleil, plaies, écorchures, coupures, blessures ;
  • Douleurs articulaires, musculaires et névralgiques ;
  • Diabète, candidose, parodontite, gingivite ;
  • Fatigue chronique ;
  • A noter que l’Aloe vera n’a aucun effet sur les plaies infectées. Et qu’aucun effet positif de l’Aloe vera sur le virus COVID-19 à l’origine de la pandémie n’a été démontré.

Sélection des meilleurs produits Aloe Vera

Modalités d’utilisation et posologie de l’Aloe Vera

La pulpe d’Aloe vera a une utilisation culinaire, entre autres elle peut être utilisée dans les boissons, les desserts et les yaourts. Elle est également utilisée en cosmétique, dans le domaine du textile et de l’ornemental.

Il est retrouvé sous forme de crèmes, de gel, de jus, de capsules et de gélules. Pour une utilisation interne les formes privilégiées sont les gélules ou le jus. Il est conseillé de consommer 300 mg d’Aloe vera par jour, sous forme de gélules. Et environ 2 à 3 cuillères à café de jus d’aloe quotidiennement, la consommation maximale ne doit pas dépasser 50 ml par jour. Tandis que pour une utilisation cutanée, on favorisera le gel d’Aloe vera qu’on appliquera directement sur la peau en fines couches.

Associations de l’Aloe Vera

Pour une efficacité plus grande, l’Aloe vera peut être associé en fonction des effets recherchés à plusieurs autres plantes. Notamment : les baies d’Açaï et de goji, la spiruline, le curcuma, la menthe poivrée, le gingembre, le ginseng, la maca, le ginkgo, le biloba, la chlorella, l’ail, l’echinacea, le citron, la banane, l’acérola, le safran, le café vert, la cannelle, le thym etc.

Précautions d’emploi de l’Aloe Vera

Contre-indications de l’Aloe Vera

A cause du latex qu’il contient, l’Aloe vera est contre-indiqué chez :

  • Les femmes enceintes et les jeunes enfants ;
  • Les personnes qui souffrent du syndrome de côlon irritable, de troubles cardiaques et rénaux ;
  • Les personnes présentant une obstruction ou inflammation intestinale, une appendicite,  des nausées et des vomissements ;
  • Les personnes allergiques à l’Aloe vera.

Effets secondaires de l’Aloe Vera

A haute dose l’Aloe vera peut provoquer de fortes diarrhées et des crampes abdominales  à cause de son action laxative. Le latex peut être responsable de perte de poids, troubles rénaux et hépatiques lors d’une utilisation à long terme et à de fortes doses. Aussi, l’Aloe vera est photosensibilisante donc éviter l’exposition aux rayons solaires quand on l’applique sur la peau.

Toxicité de l’Aloe Vera

L’Agence Européenne de Sécurité des Aliments insiste sur le fait que l’Aloe vera comprends certaines substances cancérigènes et du latex dangereux pour l’organisme.

Une surconsommation de la feuille complète d’Aloe vera peut être toxique à cause de l’aloïne. D’où l’importance d’utiliser seulement la pulpe contenant très peu ou pas d’aloïne. Seulement le gel du cœur de la feuille est sans danger.

Interactions de l’Aloe Vera

L’Aloe vera (le latex, le gel)  et les autres plantes à action laxative, hypoglycémiante ou hypocholestérolémiante ne doivent pas être pris simultanément.

L’Aloe vera et les médicaments à action laxative, les médicaments qui réduisent la glycémie ou le cholestérol sanguin ne doivent pas être pris simultanément.

Conservation de l’Aloe Vera

Le gel d’Aloe vera se conserve au réfrigérateur ou au congélateur, seul ou associé à du miel ou de la vitamine C. Il peut se conserver pendant un an s’il reste congelé.

Pour les formes industrielles, respecter les conseils de conservation indiqués par le producteur.

SOURCES

  1. Bruneton J. Pharmacognosie-Phytochimie, plantes médicinales, 4 éd. Revue et augmentée, Paris, Tec & Doc – Editions médicales internationales, 2009, p 1288.
  2. Tom Reynolds (ed). Aloes : the genius Aloe, Boca, Raton, Fla, Taylor &Francis Ltd, 2004.
  3. Josias H, Hamman. Composition and applications of Aloe vara leaf gel. Molecules. 2008; 13(8).
  4. Arosio B, Gagliano N, Fusaro LM, Parmeggiani L, Tagliabue J, Galetti P et al. Aloe-Emodin quinone pretreatment reduces acute liver injury induced by carbon tetrachloride. Pharmacol Toxicol. 2000; 87(5): 229 – 33.
  5. Mary D. Boudreau, Paul W. Mellick, Greg R. Olson, Robert P. Felton, Brett T. Thorn et Frederick A. Beland. Clear evidence of carcinogenic activity by a whole-leaf extract of Aloe barbadensis miller(aloe vera) in F344/N rats, Toxical Sciences : An official Journal of the Society of Toxicology. 2013; 131(1): 26 – 39.
  6. Syed TA et al. Aloe vera extract 0,5 % in ahydrophilic cream versus aloe vera gel for the management of genital herpes in males. A placebo-controlled, double-blind, comparative study [letter]. J Eur Acad Dermatol Venereol. 1996; 7: 294 – 5.

https://www.doctissimo.fr/html/sante/phytotherapie/plante-medicinale/aloe-vera-aloes.htm

    Cart