Avec les problèmes sanitaires graves que le monde entier traverse actuellement, le renforcement de la santé se trouve au centre de toutes les préoccupations de nos jours. Pour ce faire, il existe des aliments qu’il faut primordialement consommer. En voici une liste, qui n’est cependant pas exhaustive.

L’huile de nigelle, pour plus de peps

Huile de nigelle

Les nutritionnistes ne jurent plus que par cette huile de cumin noir, la benjamine des huiles végétales naturelles, récemment découvert dans le domaine de l’immunité corporelle. En effet, l’utilisation de l’huile de nigelle a pour résultat de faire croître le nombre des globules rouges dans le sang. Elle a aussi été démontrée comme possédant des vertus immuno-stimulantes. Pour prévenir des maladies, on peut l’utiliser pour relever le goût des plats crus en cuisine. Une autre manière de bénéficier des atouts de l’huile de nigelle, c’est aussi d’en avaler une cuillerée à café pendant trois semaines, selon le Docteur Véronique Liesse, spécialiste en nutrition. Elle n’est cependant pas adaptée à tout le monde car elle peut occasionner des allergies.

Le Thé matcha, pour une meilleure défense contre la grippe

thé matcha

Le thé matcha est un type de thé vert exceptionnel dans la mesure où il comporte de fortes doses d’éléments antiviraux. Connus pour leur caractère antioxydant, les thés verts peuvent nous aider dans la lutte contre les épidémies de grippe ainsi que contre les virus qui attaquent les conduits respiratoires en général. Voici comment le thé matcha se prépare, selon toujours l’experte Dr Valérie Coester. Tout d’abord, pour éviter que les antioxydants de ce thé ne se gâtent au contact de la chaleur, il faut utiliser une eau avec une température de 80° maximum. Considéré comme porteur de santé et d’une longue vie pour son consommateur, le thé matcha est un breuvage adulé dans les îles japonaises.

L’ail, pour une forte dose d’anti bactériens

Des études ont été faites sur cet aliment dans une université des Etats-Unis. Elles ont démontré que l’ail aurait un effet tel sur les microbes qu’il pourrait de ce fait remplacer les antibiotiques. Afin de mieux exploiter cet alicament, voici une meilleure préparation de l’ail proposée par le Docteur Valérie Coester. Cela consiste à broyer une gousse, et, pour que l’alliciline, le corps antibactérien de l’ail, puisse s’activer, la laisser simplement à l’air pendant 30 minutes avant de la verser dans le repas pour cuisson. L’efficience de l’ail noir, de l’ail fermenté, est aussi très puissante. Il éliminerait, encore plus que l’ail blanc, jusqu’à 70% des cas de contamination de la grippe et du rhume. Il existe des recettes simples à l’ail à réaliser au quotidien : étalez sur votre pain une petite couche d’ail que vous arrosez ensuite d’huile d’olive, ou encore versez-en une petite quantité dans votre vinaigrette pour la parfumer.

Ail

La sardine, pour se ressourcer en vitamine D

Une université espagnole, celle de Cantabrie, affirme qu’il est possible que les formes graves de coronavirus soient reliées à la carence en vitamine D. Il se pourrait donc que le fait de combler les besoins en vitamines éviterait d’attraper la maladie. Cependant, en hiver, le soleil manque. C’est pourtant le moyen le moins coûteux pour obtenir la vitamine D. Alors, pour pallier cette situation, la sardine est la meilleure alternative de remplacement du soleil, qu’elle soit vendue en conserve ou dans les poissonneries. Elle appartient à la famille des poissons dits gras, comme le maquereau, les anchois, le hareng et le thon. Il faudrait cependant compléter ce traitement nutritionnel au retour du soleil en été ou encore demander conseil à un médecin.

Sardine

La patate douce, pour faire le plein en Vitamine C

La patate douce est regorge de vitamine C. En consommer deux par jour de taille moyenne nous permet de combler déjà suffisamment la dose de vitamine C nécessaire à notre corps. En cas d’infection, la prise d’une dose de 1000 mg de vitamine C minimum réduit rapidement la maladie. Considérée comme l’as de la protection immunitaire, cette excellente vitamine élimine donc les cellules gangrenées par un virus en développant le nombre des lymphocytes T dans le corps. Elle se trouve dans les légumes verts, comme les épinards, le persil, les poivrons, etc. La vitamine C est aussi présente dans les fruits tels que les citrons, les litchis, les kiwis, les fruits rouges, les oranges… à consommer tel quel ou en jus de fruits, à tout moment de la journée.

patate douce

Programme gourmandise anticoronavirus 

Les aliments contenant des fibres sont adéquats pour augmenter notre immunité contre les virus. Comme conseillé par la plupart des nutritionnistes dans les livres ou la la télé, cinq légumes ou fruits devraient figurer dans nos recettes journalières. Ajouter de la choucroute crue et des pots de yaourt par jour dans notre assiette aident aussi les intestins à bien fonctionner. Il est à remarquer que les deux tiers de nos cellules protectrices se trouvent dans les intestins. Mais au cas où vous présentez une allergie au lactose, il existe aussi une alternative au yaourt. C’est le soja fermenté.

Une autre manière de combattre le coronavirus serait aussi de commencer la semaine avec les délicieuses recettes à base d’abats que ce soit des rognons d’agneau, du foie de poulet ou de veau. Continuer le renforcement de l’organisme par des aliments contenant du zinc, du fer ainsi que du cuivre tels que les fruits de mer comme les huîtres, les moules ou encore les bigorneaux. Manger ces plats une fois suffit dans la semaine. Les fruits à coque sont aussi très bons pour la santé. Ensuite, préparer des plats de légumes secs. À consommer deux fois hebdomadairement. Parsemés de persil haché, les lentilles, ou les haricots blancs ou rouges, donneront au corps de la force pour combattre efficacement le coronavirus.

Légumes secs

Enfin, les algues ou encore les poissons gras sont sources d’Oméga-3, de DHA et d’EPA. Cela réduit les risques d’inflammation provoqués par les virus pathogènes. Maquereau, saumon, sardine, hareng, accompagnés d’algues rouges, consommés très souvent toutes les semaines, constituent une barrière sanitaire très efficiente.